Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Xinhua - le Vendredi 29 Octobre 2021 à 11:32 |

‏L'ONU appelle à la solidarité mondiale et au soutien pour l'Afrique dans trois domaines


           

New York - L'Organisation des Nations Unies a appelé jeudi à la solidarité mondiale et au soutien à l'Afrique dans la réponse au nouveau coronavirus, le développement durable et le financement. Sa vice-secrétaire générale, Amina Mohammed, qui a informé le Conseil de sécurité de la coopération entre l'ONU et l'Union africaine au nom du secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a déclaré qu'une action urgente était nécessaire dans ces trois domaines.


"Tout d'abord, nous devons donner la priorité à notre réponse à la pandémie de COVID-19 en Afrique en accélérant la distribution de vaccins, en renforçant les systèmes de santé nationaux et en réalisant des investissements indispensables dans l'état de préparation", a-t-elle dit, notant qu'environ 5% seulement de la population africaine était entièrement vaccinée.

"Nous avons besoin de toute urgence d'un accès universel aux vaccins anti-COVID-19, d'un soutien à la fabrication nationale de vaccins et de financements pour atténuer les défis socio-économiques causés par la pandémie", a plaidé Mme Mohamed. Deuxièmement, il est nécessaire de se concentrer sur le développement durable car, en fin de compte, un développement durable et inclusif est la meilleure chance de s'attaquer aux causes profondes des conflits et de parvenir à un avenir de paix et de prospérité pour tous, a-t-elle dit.

Malgré la pandémie, les pays africains ont fait preuve d'une résilience remarquable. Mais ils ont aussi un besoin urgent de liquidités et d'allègement de la dette pour créer des emplois, étendre la protection sociale et inverser les tendances de la pauvreté. La reprise doit favoriser une transition juste dans des domaines clés tels que l'énergie, les systèmes alimentaires, la connectivité numérique et les infrastructures. Il faut agir de toute urgence pour accélérer la réorientation des droits de tirage spéciaux du Fonds monétaire international et accroître l'espace budgétaire, a ajouté Mme Mohammed. Troisièmement, il est nécessaire de continuer à garantir des ressources adéquates, prévisibles et durables qui permettront de donner vie aux mandats de développement, de paix et de sécurité à travers l'Afrique, a déclaré l'ancienne ministre nigériane de l'Environnement.

Et de vouloir "souligner ici le caractère central d'une action cohérente entre les objectifs de paix, de développement et d'aide humanitaire sur le continent - en établissant une vision commune, en assurant la complémentarité et la sauvegarde des investissements"

La vice-secrétaire générale a notamment appelé le Conseil de sécurité des Nations Unies à travailler avec le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine pour renforcer les mécanismes de financement des opérations de soutien à la paix menées par l'UA et autorisées par le Conseil de sécurité de l'ONU. "Sous la direction des Etats membres, nous n'épargnerons aucun effort pour rendre nos partenariats plus efficaces afin d'aider tous les Africains à bâtir un continent plus inclusif, prospère, intégré et pacifique, comme le prévoient l'Agenda 2063 et l'Agenda 2030 pour le développement durable", a-t-elle assuré.