Accidents de circulation en Algérie: une vingtaine de personnes tuées en deux semaines

MAP - Publié le Lundi 21 Décembre 2020 à 19:13



​Alger - Au moins 20 personnes ont été tuées et plus de 270 autres blessées en deux semaines dans des accidents de la circulation en Algérie, ont indiqué les autorités locales.


La Gendarmerie nationale algérienne a annoncé, dimanche, que quatre personnes ont été tuées et 22 autres blessées à différents degrés dans 13 accidents de la circulation survenus durant les dernières 48 heures en Algérie.

Dans un bilan rendu public samedi, les services de la Protection civile, quant à eux, ont indiqué que 5 personnes avaient trouvé la mort et 244 autres avaient été blessées dans des accidents de la circulation enregistrés à travers le pays durant la période du 17 au 19 décembre.

La semaine dernière, 12 personnes ont péri et 15 autres ont été blessées dans 10 accidents de la circulation survenus dans plusieurs wilayas du pays, selon un bilan rendu public par les services de la Gendarmerie nationale algérienne.

Les accidents de la circulation en Algérie ont fait 2.422 morts et plus de 20.000 blessés dans plus de 16.000 accidents de la route enregistrés au niveau national durant les dix premiers mois de 2020, selon la Délégation nationale à la sécurité routière.

En 2019, pas moins de 3.275 personnes ont trouvé la mort et 31.010 autres ont été blessées dans 22.507 accidents survenus à travers les différentes wilayas du pays, selon le Centre national de prévention et de sécurité routières (CNPSR).

L'analyse des données fournies par le Centre fait ressortir qu'environ 96% des accidents de la route sont dus au facteur humain, à savoir l'excès de vitesse avec un taux avoisinant les 22%, outre le manque de vigilance des conducteurs dans les cités urbaines (13,15%) et les dépassements dangereux (6,37%). 


Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Tous les commentaires sont modérés. marocafrik.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture !

Le Fil | Bulletins | Mafrik | MAG | Religion | Tribune