Menu
              
Adil Zaari JABIRI - MAP | Publié ici le Jeudi 9 Juin 2022

AfSud: Ramaphosa ciblé par une enquête criminelle





La médiatrice de la République en Afrique du Sud, Busisiwe Mkhwebane, a annoncé l’ouverture d’une enquête sur des accusations criminelles contre le Président Cyril Ramaphosa, suite à une plainte déposée par un parti politique.
“La plainte, qui concerne la conduite présumée du Président Ramaphosa en ce qui concerne les allégations d’activités criminelles dans l’une de ses propriétés, a été reçue vendredi dernier de M. Vuyo Zungula, député, président du Mouvement de transformation africaine (ATM)”, a indiqué Mme Mkhwebane dans un communiqué.
Elle a précisé que l’enquête concernant la plainte de M. Zungula a déjà commencé, avec des lettres envoyées à des sources d’information potentielles, y compris le Président Ramaphosa.
La semaine dernière, l’ancien directeur général de l’Agence de sécurité de l’État (SSA), Arthur Fraser, a déposé une plainte pénale contre le chef de l’Etat, l’accusant d’avoir enfreint la loi sur la prévention du crime organisé en ne signalant pas le vol survenu dans sa ferme du Limpopo en 2020.
Il a affirmé que les suspects qui avaient fait irruption dans la propriété du président ont été kidnappés, interrogés et payés pour garder le silence, notant que des millions de dollars américains “non déclarés” ont été cachés dans des meubles de la ferme.
Preuves à l’appui, l’ancien patron des services secrets a inclus dans son acte d’accusation, des photographies, des comptes bancaires, des séquences vidéo et des noms.
En réaction, la Présidence a été contrainte de confirmer les accusations de Fraser, mais a nié toute complicité criminelle, arguant que Ramaphosa était absent pour assister au sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba en février 2020 lorsque le vol dans sa ferme a eu lieu.






Facebook
Twitter
Mobile
Rss