Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Algérie: Le PST décide de boycotter les prochaines élections locales


MAP - le Mercredi 6 Octobre 2021 à 10:04 |

           

​Alger - Le Parti Socialiste des Travailleurs (PST/opposition) a annoncé le rejet des élections locales prévues pour le 27 novembre prochain.


Dans un communiqué, le PST a expliqué que "les conditions ne sont pas réunies pour la tenue de ce scrutin, précisant que plus que les consultations précédentes, ces élections locales sont organisées dans un contexte de répression et de "terreur d'Etat".

Selon cette formation politique, il s'agit d'un contexte "où se multiplient les pressions et les harcèlements judiciaires contre des partis, des organisations et des associations de l’opposition" .

Il s'agit aussi d'un contexte "marqué par le verrouillage des médias publics et privés à la moindre expression critique du régime", lit-on dans le même communiqué.

Or, pour le PST, "les élections doivent traduire démocratiquement la volonté des électeurs et la souveraineté du peuple algérien sur ses choix politiques.

"Cela suppose au moins le respect des libertés démocratiques permettant l’expression libre devant le peuple de toutes les opinions politiques des citoyens et des citoyennes", poursuit la même source.

Qualifiant les prochaines élections d'"un énième passage de force", le parti estime que ce rendez-vous électoral "va aggraver l’illégitimité du pouvoir de fait et l’étendre aux institutions locales que constituent les Assemblées populaires de wilayas et les Assemblées populaires des communes".

Il amplifiera encore le rejet du régime par le peuple algérien et nourrira plus de désespoir et de révolte , a averti le parti socialiste.

Pour le PST, "toute participation dans ces conditions aux élections, quelque soient les justifications des uns et les explications des autres, n’est qu’une caution honteuse pour la continuité du régime de fait et sa politique répressive anti populaire.

Pour rappel, le parti du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) et le parti du Front des Forces Socialistes (FFS) ont décidé de ne pas participer aux élections locales.







Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss