Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Bulletin de l'écologie de l’Afrique du 09/09/2021


MAP - le Jeudi 9 Septembre 2021 à 10:12 |

           

Kigali - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du jeudi 09 septembre 2021:


Kenya :

- Au Kenya, le gouvernement envisage d'injecter 132 millions de dollars dans le secteur agricole au niveau des régions touchées par la sécheresse, a annoncé Thule Lenneiye, coordinatrice du Service de la transformation agricole du ministère de l’Agriculture.

Selon la responsable, les comtés de Tana River, Machakos, Makueni et Embu seront les principaux bénéficiaires de cette enveloppe. Dans les 4 zones, l’exécutif mettra en œuvre des projets d’appui à la production végétale et de renforcement de la résilience face au changement climatique, à travers notamment l’installation d’équipements pour l’irrigation.

Globalement, cette démarche du gouvernement vise à renforcer la sécurité alimentaire dans les régions arides et semi-arides qui sont particulièrement touchées par la sécheresse et couvrent près de 89 % de la superficie du Kenya.

En outre, des initiatives de soutien à l’élevage bovin seront aussi déployées avec un accent sur le renforcement de la production de fourrage. Environ 13 millions d’individus vivant dans ces régions tirent principalement leur subsistance du bétail.

Zimbabwe :

- Le Zimbabwe doit prioriser les problèmes liés au changement climatique, afin d'éviter ses effets dévastateurs sur l'environnement, a indiqué la mission des Nations unies au Zimbabwe.

«Comme la plupart des pays de la planète, le Zimbabwe a subi les effets néfastes des chocs climatiques, notamment des sécheresses sévères consécutives, des inondations et une augmentation de la fréquence des cyclones tels qu'Idai en 2019", a souligné l'ONU dans un communiqué à l’occasion de la Journée mondiale de l'aide humanitaire.

Elle a souligné également que l’impact de ce phénomène se fait avant tout ressentir à travers une pénurie d'eau, affectant les droits humains fondamentaux des citoyens et les moyens de subsistance des populations défavorisées.

«En 2019, le cyclone Idai avait affecté négativement l'accès de quelque 270.000 Zimbabwéens à l'eau potable et à l'assainissement, tandis que la sécheresse a mis en danger les ressources hydriques et les services d'assainissement de 775.000 personnes supplémentaires», ajoute la même source.

Par ailleurs, l’impact des dérèglements climatiques sur le secteur agricole vulnérable du Zimbabwe est très fort, a relevé l’organisation, notant que «la production agricole reste largement pluviale et dominée par une seule culture, le maïs».




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 09:56 Maroc. Revue de presse quotidienne du 29/09/2021





Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss