Bulletin de l'écologie de l'Afrique

MAP - Publié le Mardi 5 Janvier 2021 à 12:40



Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du mardi 05 janvier :


Afrique du Sud :

-- Plusieurs rapaces emblématiques de la savane africaine en Afrique, y compris l'aigle martial et le bateleur, ont été inscrits sur la liste rouge des espèces menacées de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), a annoncé BirdLife International.

L'inscription de ces espèces à la catégorie «en voie de disparition» «doit être considérée comme un signal d’alerte grave que la fragmentation et la mauvaise gestion des écosystèmes de prairies et de savanes dégagés ont des effets désastreux», souligne cette organisation.

Le nombre de ces espèces jadis communes et de grande envergure a chuté drastiquement et cela a été détecté par les travaux de surveillance de BirdLife Partners, d'autres ornithologues et citoyens scientifiques à travers l'Afrique et analysé par l'équipe scientifique de BirdLife pour la Liste rouge de l'UICN.

Namibie : 

-- Le gouvernement namibien envisage de mettre en vente au moins 200 éléphants à cause de la sécheresse qui touche la faune depuis plusieurs années et qui accentue le conflit entre les grands mammifères et les agriculteurs.

Si la sécheresse n'est pas un phénomène totalement nouveau en Namibie, connu pour son climat aride, ces dernières années la situation s’est aggravée dans ce pays d'Afrique australe.

Plusieurs points d’eau essentiels pour les éléphants et les autres grands mammifères de la Namibie ont complétement tari. La sécheresse touche aussi les hommes, notamment les agriculteurs qui doivent partager leurs maigres ressources (eau et pâturages) avec les animaux sauvages. 


Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Tous les commentaires sont modérés. marocafrik.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture !

Le Fil | Tribune