Bulletin de l'écologie de l'Afrique

MAP - Publié le Lundi 10 Mai 2021 à 13:43



​Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du lundi 10 mai :


Rwanda :

-- Des "pluies torrentielles" sont attendues dans la plupart des régions du Rwanda au cours des trois prochains jours, a averti dimanche l'Agence de météorologie du Rwanda dans un communiqué.

L'Agence de météorologie a mis en garde contre de "graves conséquences" attendues, expliquant que les intempéries pourraient provoquer "des inondations généralisées dans les principaux fleuves et bassins versants et des glissements de terrain".

Les provinces du sud, de l'ouest et du nord sont les régions les plus menacées par les inondations et glissements de terrain, indique l’Agence qui appelle la population à la vigilance.

Zimbabwe :

-- Les autorités zimbabwéennes ont abattu plus de 500 animaux sauvages au cours des cinq dernières années suite à des conflits homme-faune, a indiqué mercredi la ministre de l'Environnement, du Climat, du Tourisme et de l'Hôtellerie, Nqobizitha Mangaliso Ndlovu.

«Plusieurs espèces dangereuses ont été éliminées pour protéger la vie humaine et réduire les pertes de bétail et de récoltes», a déclaré Mme Ndlovu, notant que ces animaux ont été tués conformément aux lois en vigueur en matière de gestion des conflits entre les humains et la faune.

La ministre a ajouté qu'un total de 138 éléphants et 125 crocodiles ont été abattus après s'être égarés et avoir causé des dégâts dans plusieurs propriétés communales entre 2016 et 2020.

Par ailleurs, a-t-elle dit, un total de 99 hippopotames, 144 buffles et 40 lions ont été éliminés au cours des cinq dernières années, ce qui a permis aux membres des communautés locales de préserver leur sécurité et leur intégrité physique.

Kenya :

-- La Ruko Community Wildlife Conservancy et l'ONG Save Giraffes Now sont parvenues à sauver l'ensemble des neuf girafes qui étaient piégées à l'ouest du Kenya sur une île peu à peu engloutie par les eaux du lac Baringo.

Pour transférer les girafes en lieu sûr, les ONG ont construit un bateau spécialement conçu pour transporter les mammifères. Baptisée The Giraft, cette barge flotte à l'aide de 60 barils vides et sa structure en acier permet de garantir la sûreté de l'animal pendant le trajet. Le premier transfert en décembre dernier a permis à la femelle Asiwa de rejoindre un nouveau sanctuaire établi sur 17,7 kilomètres carrés au sein de la réserve naturelle de Ruko étendue sur 44.000 hectares. Suite au succès de cette première opération, une autre a été réalisée quelques jours plus tard avec une jeune femelle prénommée Pasaka, qui a été rejoint en février par l'unique mâle du groupe, Lbarnoti, qui a lui aussi réalisé sa traversée sans encombre.