Bulletin de l'écologie de l'Afrique

MAP - Publié le Samedi 5 Juin 2021 à 11:33



​Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du samedi 5 juin :


Sénégal :

-- La commune sénégalaise de Toubacouta, dans la région de Fatick(Ouest), abrite, samedi, la cérémonie marquant la célébration officielle de l'édition 2021 de la journée mondiale de l’environnement, placée cette année sous le thème : '’restauration des écosystèmes’’.

‘’Cet appel à l’engagement, pour intensifier la restauration des écosystèmes dégradés à l’échelle mondiale, est aussi une invite à une prise de conscience de leur rôle central dans la régulation du climat et des modes de vie’’, souligne un communiqué, rappelant que l’année 2021 marque le début de la ‘’décennie pour la restauration des écosystèmes’’, adoptée le 1er mars 2019, par l’assemblée générale des Nations unies.

Congo :

-- La ministre de l'Economie forestière, Rosalie Matondo et l’ambassadeur de l’Union européenne au Congo, Raul Mateus Paula, ont lancé récemment à Brazzaville deux projets d’observation indépendante des forêts dans le cadre de l’accord de partenariat volontaire- APV FLEGT.

Les deux nouveaux projets sont intitulés : "Appui à la société civile pour l’amélioration de la gouvernance forestière en République du Congo à travers le système normalisé d’observation indépendante externe (Pasgof-Snoie Congo)" et l’" Observation indépendante de l’application de la loi et de la gouvernance forestière dans le cadre de l'APV FLEGT au Congo (OI –APV FLEGT)", indique l’agence d’information d’Afrique centrale.

Ethiopie :

-- Des essaims de criquets pèlerins sont attendus dans certaines régions d'Ethiopie et de Somalie, a mis en garde vendredi l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

"Malgré un déclin antérieur, la recrudescence actuelle prévaut dans la Corne de l'Afrique où de bonnes pluies ont permis de poursuivre la reproduction avec des éclosions et la formation de bandes larvaires supplémentaires dans l'est de l'Ethiopie et le nord de la Somalie", précise la FAO dans un rapport.

Afrique du Sud :

-- L'Afrique du Sud est l'un des pays qui représentent le plus «haut risque» de pollution par les pesticides qui peuvent s'infiltrer dans les nappes phréatiques et menacer la biodiversité, a indiqué une étude publiée dans le magazine spécialisé Nature Geoscience.

Les chercheurs qui ont mené cette étude ont affirmé que l'utilisation des pesticides a grimpé en flèche dans le monde avec l'expansion de la production agricole, suscitant des craintes croissantes de dommages environnementaux et des appels à réduire l'utilisation de produits chimiques dangereux.

Ils ont relevé également qu'un tiers des terres agricoles de la planète est menacé de pollution par les pesticides provenant des résidus persistants d'ingrédients chimiques.

Kenya :

Le gouvernement kenyan vient de lancer un projet de renforcement de la résilience climatique dans le bassin du lac Victoria, le plus grand lac d'eau douce d’Afrique (68 800 km2). Le projet qui a pour bénéficiaires les populations de Siaya et de Busia à l’ouest du pays, est financé à hauteur de 5 millions de dollars par le Fonds d'adaptation au changement climatique (Facc) des Nations Unies.

«Le projet aidera les communautés à s’adapter au changement climatique. Il impliquera la plantation d’arbres, la conservation des sols et l’utilisation d’énergies renouvelables», explique Mohamed Elmi, secrétaire général au ministère kényan de l’Environnement et la Foresterie.

Dans un rapport publié en 2018, l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN) relève que 20% des espèces du lac situé en Afrique de l’Est seraient menacés de disparition.