Bulletin de l'écologie de l'Afrique

MAP - Publié le Lundi 7 Juin 2021 à 11:41



​Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du lundi 7 juin :


Sénégal :

-- L'Ambassadrice de l’Union européenne (UE) au Sénégal, Irène Mingasson, a procédé, samedi, à l’inauguration de la première micro forêt urbaine de la ville de Dakar, située près de la Mosquée de la Divinité à Ouakam.

’’Aujourd’hui, nous posons la première pierre, ou plutôt nous plantons le premier arbre, pour amorcer ce virage nécessaire et urgent de la transition écologique pour un futur plus vert, pour une ville plus agréable, pour des conditions de vie meilleures’’, a déclaré Irène Mingasson, soulignant que l’objectif de cette action est de récupérer des espaces pollués ou encombrés de la capitale et de les transformer en poumons verts.

Rwanda :

-- Le gouvernement rwandais vient de lancer en partenariat avec le secteur privé un nouveau projet révolutionnaire visant à remplacer l'utilisation de plastiques à usage unique (SUP) par des matériaux réutilisables et alternatifs.

Baptisé « Gestion durable des plastiques à usage unique », ce projet qui s’étale sur une période de cinq ans s’assigne pour objectif d’éliminer l’usage des plastiques à usage unique à travers l’introduction de nouvelles méthodes de collecte et de recyclage.

Ce nouveau projet, dont le coût est estimé à environ 700 millions de francs rwandais (700.000 USD), sera mis en œuvre par l'Autorité de gestion de l'environnement du Rwanda (REMA) et la Fédération du secteur privé (PSF), chargée de mobiliser les fonds auprès des institutions privées.

Afrique du Sud :

-- La publication du rapport sur les règles encadrant la chasse, le commerce et la captivité des animaux sauvages marque un tournant historique dans la gestion de la faune en Afrique du Sud, a indiqué l'Office des parcs nationaux sud-africains (SANParks).

«Ce rapport aidera à renforcer les capacités des principaux décideurs à comprendre la législation sur la faune et à soutenir la gestion responsable de la durabilité environnementale», a déclaré le PDG de SANParks, Fundisile Mketeni.

Une Commission désignée par le gouvernement a recommandé l'interdiction de l'élevage en captivité des lions, des éléphants, des rhinocéros et des léopards, que ce soit aux fins de chasse ou pour permettre aux touristes de caresser des lionceaux.

SANParks espère que la croissance qui en résultera du tourisme permettra non seulement de sauver des emplois, mais aussi de créer de nouvelles opportunités pour ceux qui dépendent des chaînes de valeur liées à la chasse des ces animaux.