Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain
           

Bulletin de l'écologie de l'Afrique

Publié le Lundi 28 Juin 2021 | MAP



​Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du lundi 28 juin :


Bénin :

-- La Banque islamique de développement (BID) va débloquer un financement de 105,6 millions de dollars US au Bénin pour lutter contre les inondations dans la capitale économique Cotonou.

Selon un communiqué, ce financement servira à l'installation de nouveaux systèmes de drainage des eaux pluviales à Cotonou.

"Avec les fonds, les autorités béninoises construiront 13 km de canaux de collecte, tout en revêtant 16 km de routes. Ces installations viendront soutenir les systèmes de drainage existants, renforçant la lutte contre les inondations et la formation de mares d'eau à Cotonou", souligne la même source.

Les travaux de drainage réalisés à Cotonou bénéficieront à 150.000 personnes, dont 51% de femmes réparties dans cinq municipalités.

Congo-Brazzaville :

-- Le Réseau des parlementaires pour la gestion durable des écosystèmes forestières d'Afrique centrale (Repar) a appelé, à Brazzaville, les Etats-membres à gérer de manière efficiente la biodiversité.

Cet appel a été lancé à l’issue d’un atelier, organisé par le réseau, sur la gestion durable des forêts de la sous-région, rapporte l’Agence d’information d’Afrique centrale (ADIAC).

Parmi les thèmes débattus lors de cet atelier figurent la redynamisation des coordinations nationales du Repar, l’harmonisation dans la gouvernance forestière et la contribution des Etats membres dans la gestion des écosystèmes forestiers.

Afrique de l’Est :

-- L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) a choisi les villes de Kigali (Rwanda), Kisumu et Nairobi (Kenya), Antananarivo (Madagascar) et Quelimane (Mozambique) pour l’expérimentation de son Programme d’action régional des «villes vertes» dans le continent.

Ces villes vont entamer la phase pilote d’un programme destiné à impliquer 1.000 villes dans le monde d’ici 2030, a indiqué la FAO dans un communiqué, précisant que les principaux axes autour desquels s’articule l’action de l’agence onusienne sont les systèmes agricoles et de distribution d’aliments et l’environnement.

«La grande majorité des villes africaines, ayant moins de 300.000 habitants, offrent donc le cadre idéal pour diriger les politiques locales vers un cap plus écologique», estime la FAO, soulignant que «cette situation ne saurait durer, car le taux d’urbanisation du continent étant l’un des plus importants au monde».

Lancée en septembre 2020, l’Initiative des villes vertes promeut une gestion efficace des ressources en eau et des déchets alimentaires axée sur l’économie circulaire.

Zimbabwe :

-- Une coalition d'ONGs zimbabwéennes a lancé récemment une campagne pour suspendre les travaux d'un projet minier d'extraction de charbon dans un village à l'ouest du pays, qualifié de «nocif pour l'Homme et l'environnement».

Une société d'investissement chinoise veut forcer 600 familles du village de Dinde, situé dans la province de Matabeleland, à quitter leur foyer pour faire place à un projet d'extraction de charbon, ont affirmé les ONGs, notant que ce projet risque également de polluer les ressources hydriques de la région.

«La population locale doit être respectée, en particulier son droit de vivre sur sa terre ancestrale sans être harcelé. La société devrait soutenir les énergies renouvelables, qui promettent d'excellents résultats pour la population et l'environnement», a déclaré Farai Maguwu, militant des droits de l'Homme et directeur du Centre de gestion des ressources naturelles, qui regroupe plusieurs ONGs.

Il a ajouté que l'action menée par le centre vise à «prévenir un risque de pollution majeur et une menace environnementale imminente, si la société est autorisée à extraire du charbon dans la région, située près de la frontière zambienne».

«L'un des dangers que représente ce projet est la pollution de la rivière Nyantuwe, la seule source d'eau pour les humains et le bétail pour le village», a mis en garde M. Maguwu.



Derniers tweets