Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Bulletin de l'écologie de l'Afrique


MAP - le Mercredi 30 Juin 2021 à 10:57 |

           

​Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du mercredi 30 juin :


Sénégal :

-- L'ambassadrice régionale de la COP 26 pour l’Afrique et le Moyen Orient a plaidé, mardi à Dakar, pour des solutions intégrées mondiales dans la lutte contre le réchauffement climatique.

’’Nous devons trouver des solutions intégrées mondiales pour le continent africain et le monde entier’’, a déclaré Janet Rogan, en visite de travail au ministère de l’Environnement et du Développement durable.

’’Pour relancer l’économie globale touchée par la pandémie de la Covid-19’’, les pays doivent ’’aller vers une économie verte, à travers une énergie renouvelable’’, a-t-elle souligné.

Côte d'Ivoire :

-- Le couvert forestier ivoirien est estimé à 2,97 millions d'hectares, soit 9,2% du territoire national, selon un inventaire forestier et faunique national (IFFN) rendu public mardi.

Les résultats de cet inventaire, présentés mardi à l'issue d'un atelier à Abidjan en présence du ministre des Eaux et forêts, Alain Richard Donwahi, indiquent que seulement 13,3% des forêts classées et 32,2% des aires protégées contiennent encore une couverture forestière.

Au cours de ces 60 dernières années, c'est 90% de la surface de la forêt ivoirienne qui a disparu, faisant de la Côte d'Ivoire un des pays de l'Afrique dont le taux annuel de déforestation est le plus élevé.

Gabon :

-- Les populations de Makongognio dans la province de Ngounié (sud) ont manifesté, le 28 juin, leur colère de l'exploitation anarchique de la forêt, rapporte la presse locale.

Au banc des accusés, la société chinoise TNBI, qui ne respecterait pas les clauses relatives au fonds de développement local.

"Nous ne sommes pas contre l’exploitation forestière, c’est la manière de faire. Le fonds de développement local n’est pas pris en compte par cette société (…)", a confié le porte-parole de la population, cité par la presse locale.

Angola :

-- L'octroi de permis d'exploration aux sociétés forestières pour la période 2021, dans la province de Cunene, a été suspendu en raison des problèmes de changement climatique (sécheresse cyclique) affectant la région.

Selon la Loi fondamentale sur la foresterie et la faune sauvage, qui réglemente l'exercice des activités forestières en Angola, chaque année la campagne forestière, qui se concentre sur l'abattage rationnel des arbres, devrait commencer le 1er mai et se terminer le 30 octobre, avec l'attribution de permis d'exploration avant le début de l'activité.

Le chef de l'Institut de développement forestier de Cunene, Dumbo Mupei, a déclaré que sur les 22 entreprises qui ont concouru pour une licence dans la province, jusqu'à présent, aucune n'a été autorisée.

Il a ajouté que les demandes ont été envoyées au département central de Luanda, mais elles ont été également rejetées en raison d'une directive spécifique pour la province de Cunene qui interdit la délivrance des licences en raison du problème de sécheresse cyclique auquel la région fait face ces dernières années.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 09:56 Maroc. Revue de presse quotidienne du 29/09/2021





Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss