Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain
           

Bulletin de l'écologie de l'Afrique

Publié le Jeudi 15 Juillet 2021 | MAP



​Addis-Abeba - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du jeudi 15 juillet 2021:


Kenya.

Au moins 80 000 habitants du comté kényan de Mandera (nord-est) bénéficieront des meilleurs services d'eau et d’assainissement d’ici novembre 2021, grâce à un projet en phase terminale, mis en œuvre par la Tana Water Services Board (TWSB).

Selon les autorités locales, les nouvelles installations d'assainissement et d'approvisionnement en eau potable qui bénéficieront à 80 000 personnes dans ce comté situé au nord-est du Kenya, seront inaugurées en novembre 2021. Le gouvernement central du Kenya finance le projet d’approvisionnement en eau et d’assainissement de Mandera à hauteur de 1 milliard de shillings, soit près de 9,3 millions de dollars grâce un prêt de la Banque africaine de développement (BAD). Le projet s’inscrit dans le cadre du Programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement durable des villes du Kenya (KTSWSSP) qui vise l’amélioration de l’approvisionnement en eau et la gestion des eaux usées dans plusieurs villes du pays.

Ouganda.

La start-up ougandaise spécialisée dans le recyclage de déchets plastiques, Eco Ways Uganda, vient d’établir des points de collecte dans les villes de Kampala, Wakiso et Mukono, ainsi que dans d'autres parties du pays, pour la collecte de sacs et bouteilles mis au rebut en vue de les transformer ensuite en nouveaux produits tels que des tables de pique-nique et des poteaux de clôture.

Le recyclage de déchets plastiques par Eco Ways Uganda présente un enjeu considérable pour la protection de l’environnement. La fabrication d’un seul poteau de clôture permet de récupérer en moyenne 500 bouteilles.

« Un poteau de clôture est constitué de 11 kilos de plastique, et si l'on considère par exemple, les bouteilles de soda ou d'eau, il y a 47 bouteilles dans un kilo, donc environ 500 bouteilles par poteau de clôture », explique Gerald Ndashimye, fondateur de la start-up.

Si des lois sont en place pour lutter contre la pollution plastique en Ouganda, le problème persiste et a des répercussions sur l’environnement. Rien qu'à Kampala, les habitants produisent 350 tonnes de déchets solides, dont 12 à 15 % sont des plastiques.

Zimbabwe.

Le gouvernement zimbabwéen vient de lancer un projet visant à acheminer l'eau du barrage de Gwayi-Shangani (ouest) vers la ville de Bulawayo située à près de 260 km.

Le barrage est construit sur le fleuve Zambèze dans le district de Hwange par l'entreprise China International Water and Electric Corporation (CWE), une filiale du géant China Three Gorges Corporation (CTE).

Le projet lancé récemment par le président de la République du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, consiste à construire des conduites d'eau avec une enveloppe initiale de 535 millions de dollars zimbabwéens, soit 1,47 million de dollars américains.



Derniers tweets