Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Bulletin de l'écologie de l'Afrique


MAP - le Vendredi 23 Juillet 2021 à 10:45 |

           

Addis-Abeba - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du vendredi 23 juillet 2021:


Kenya.

Le ministère kényan du Pétrole et des Mines et le fournisseur d’énergie Eni ont conclu, jeudi, un protocole d’accord pour promouvoir la décarbonisation grâce à de nouveaux modèles industriels d’économie circulaire totalement intégrés tout au long de la chaîne de valeur de la production de biocarburants durables.

Pour ce faire, des études de faisabilité seront conjointement menées par les deux parties pour développer la collecte des huiles de cuisson usagées et d’autres résidus agro-industriels qui seront transformés en biocarburants et bioproduits pour contribuer à l’approvisionnement des bioraffineries d’Eni.

De plus, des évaluations portant sur l’opportunité de convertir la raffinerie de Mombasa en bioraffinerie ainsi que la construction d’une nouvelle usine de bioéthanol de deuxième génération à partir de biomasse résiduelle, devraient être également conduites.

Selon le gouvernement kényan, ce protocole d’accord contribue aux objectifs de l’Accord de Paris sur le changement climatique et aux objectifs de développement durable des Nations unies.

Afrique du Sud.

L'Afrique du Sud, qui abrite près de 80% de la population de rhinocéros de la planète, a vu le nombre de spécimens tués diminuer pour la sixième année consécutive, a indiqué le département sud-africain des parcs «SanPark».

Il a, toutefois, souligné que les braconniers, répondant à la forte demande pour les cornes de rhinocéros en Asie où elles sont utilisées pour leurs prétendues vertus en médecine traditionnelle ou comme aphrodisiaques, continuent leurs raids et attaques dans les différents parcs du pays.

Le ministère sud-africain de l'Environnement, des Forêts et de la Pêche avait révélé que quelque 394 rhinocéros ont été braconnés pour leur corne en Afrique du Sud durant l'année 2020, contre 594 en 2019, soit une baisse de 33%.

Cette baisse pour la sixième année consécutive des braconnages de rhinocéros dans le pays est due à plusieurs facteurs, notamment les circonstances entourant la lutte contre la pandémie du Covid-19, le rôle des gardes et du personnel de sécurité et les mesures supplémentaires prises par le gouvernement pour lutter efficacement contre ces infractions, a déclaré la ministre de l'Environnement, Barbara Creecy.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 09:56 Maroc. Revue de presse quotidienne du 29/09/2021





Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss