Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Bulletin de l'écologie de l'Afrique


MAP - le Samedi 31 Juillet 2021 à 10:40 |

           

​Addis-Abeba - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du samedi 31 juillet 2021:


Angola :

La lutte contre la peste acridienne qui affecte la région sud de l'Angola sera effectuée par des moyens aériens de pulvérisation d'insecticides sur les régions touchées, a révélé le Fonds des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

La peste est due aux changements climatiques, qui influencent massivement la reproduction des criquets, affectant cette fois les champs agricoles et les pâturages des pays africains, a déclaré Panzo Domingos, chercheur à la FAO, dans une interview accordée à la Télévision publique angolaise.

«Nous devons utiliser des insecticides pour pulvériser la zone et, pour le moment, nous travaillons avec le gouvernement angolais, à cet effet», a-t-il souligné, précisant qu'au départ, le ravageur était limité à la seule province angolaise de Cuando Cubango et plus précisément dans les municipalités de Dirico, Rivungo, Calai, Cuangar et Mavinga, mais il s'était ensuite étendu à la province de Cunene.

Le chercheur a de même souligné qu'une commission multisectorielle, qui comprend des techniciens de certains départements ministériels, a déjà été créée, l'accent étant mis sur les ministères de l'Agriculture, de l'Intérieur, de la Défense, de la Santé et la FAO elle-même.

Tchad.

Au Tchad, le gouvernement et l'organisation non gouvernementale (ONG) Noé, viennent de signer un contrat de partenariat relatif à la gestion de la réserve de faune de Binder-Léré (RFBL) située au sud-ouest du pays.

À travers ce partenariat d’une durée de 15 ans, l’ONG française s’engage à renforcer durablement le dispositif de surveillance et de suivi écologique de la faune dans la réserve, notamment les quelques 120 éléphants qui l’a parcourent, et qui constituent la 3è population d’éléphants de savane du Tchad.

La RFBL a été créée par décret présidentiel en 1974. S’étendant sur une superficie de 1350 km² cette réserve a été désignée comme zone humide d’importance internationale (site Ramsar) en 2002, en raison de la variété de ces zones humides ainsi que ses cascades, notamment les «Chutes Gauthiot».

Aujourd’hui, la réserve est soumise à une pression anthropique inquiétante, marquée par un braconnage intensif. En mars 2013, près de 89 éléphants ont été abattus. La même situation s’est reproduite en 2018 et en 2019, avec respectivement 19 et 7 pachydermes abattus.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 09:56 Maroc. Revue de presse quotidienne du 29/09/2021





Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss