Bulletin de l'écologie de l'Afrique

Publié le Jeudi 5 Août 2021 à 10:35 | MAP


​Addis-Abeba - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du jeudi 05 août 2021:


Djibouti.

La mise en œuvre des annexes V et VI de la Convention MARPOL qui traite de l’évacuation de toutes les ordures des navires, impose l’interdiction totale de déverser des matières plastiques dans la mer, outre les règles relatives à la prévention de la pollution de l’atmosphère par les navires, ont été au centre d’un atelier organisé en début de semaine à Djibouti.

Cette rencontre a été initiée par le ministère djiboutien de l’Environnement et du Développement durable, en collaboration avec l'Organisation Maritime Internationale et l’Organisation Régionale pour la Conservation de l’Environnement de la mer rouge et du golfe d’Aden.

Afrique du Sud.

Quelque 394 rhinocéros ont été braconnés pour leur corne en Afrique du Sud durant l'année 2020, a annoncé le ministère de l'Environnement, des Forêts et de la Pêche.

Les chiffres publiés par le ministère révèlent que 394 rhinocéros ont été braconnés pour leur corne durant l’année dernière, contre 594 en 2019, soit une baisse de 33% pour la sixième année.

Cette baisse enregistrée des braconnages de rhinocéros dans le pays est due à plusieurs facteurs, notamment les circonstances entourant la lutte contre la pandémie du Covid-19, le rôle des gardes et du personnel de sécurité et les mesures supplémentaires prises par le gouvernement pour lutter efficacement contre ces infractions, a déclaré la ministre de l’Environnement, Barbara Creecy.

Elle a expliqué qu’au cours des différents niveaux d'alerte de verrouillage en 2020, les mouvements de braconniers présumés et de contrebandiers de cornes de rhinocéros avaient été réduits. Au départ, il y avait une réduction significative des incursions de braconniers dans Kruger Park, qui abrite le plus grand nombre de rhinocéros en Afrique du Sud, dit-elle.

«De janvier à décembre 2020, 66 braconniers présumés ont été arrêtés dans le parc national Kruger. Au total, 90 personnes ont été arrêtées pour braconnage de rhinocéros et trafic de cornes de rhinocéros en dehors de ce parc et plus de 25 enquêtes majeures ont été menées à travers le pays», précise-t-on de même source.

Kenya.

La start-up kényane opérant dans les énergies durables, EcoFix, a commencé à produire des biocarburants grâce à la transformation de noix de croton.

Selon Cosmas Ochieng, le fondateur d'EcoFix Kenya, l’objectif est d’introduire une nouvelle culture commerciale capable de freiner l’abattage d’arbres qui aggrave le phénomène de la déforestation dans plusieurs régions du Kenya.

La start-up s’approvisionne auprès des agriculteurs locaux, leur offrant ainsi une source de revenus viable. EcoFix compte traiter annuellement plus de 3.000 tonnes de noix de croton, en collaboration avec plus de 6.000 agriculteurs.

À travers ce projet, la start-up compte contribuer à limiter l’abattage d’arbres utilisés comme combustibles, mais aussi de créer une nouvelle activité à la fois rentable et écologique.