Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain
           

Bulletin écologique du Maghreb

Publié le Jeudi 15 Juillet 2021 | MAP



Tunis - Le centre numérique de suivi et de diagnostic des performances des centrales de production d'électricité relevant de la Société tunisienne de l'électricité et du gaz (STEG) a fait son entrée effective en service, après son ouverture officielle, en début de semaine, dans la région de Radès.


Les ressources énergétiques limitées, les défis des facteurs du changement climatique, la transition énergétique et les répercussions de la crise de Covid-19 ont nécessité une intensification des efforts pour assurer la continuité de l'approvisionnement des clients de l'entreprise, la maîtrise des coûts de production et la réduction des pannes non programmées, dans le but de fiabiliser les moyens de production d'électricité, en augmentant la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique, a expliqué le président-directeur général de la STEG, Hichem Annan.

Outre la numérisation du réseau de distribution d'électricité et l'adoption des compteurs intelligents, l'entreprise vise à s'inscrire dans le programme de numérisation du secteur de l'électricité en adoptant des logiciels avancés avec son partenaire américain, General Electric, a-t-il ajouté.

Pour sa part, le directeur exécutif Moyen-Orient et Afrique du Nord chez General Electric, Adil El Amrani, a estimé qu'une énergie fiable est peu coûteuse et très efficace, et représente le fondement des économies modernes et fortes.

Alger - Le ministère algérien de l'Environnement a mis en garde les citoyens contre l'émergence récente de la "méduse portugaise", une espèce venimeuse, sur les rives de plusieurs plages nationales, notant que ce type de créatures aquatiques est "extrêmement toxique pour les Hommes et les animaux".

"Les premiers échantillons identifiés et documentés ont été prélevés en mars 2021, lors d'une mission d'inspection effectuée par le ministère au large d'Oran", a relevé le département de l'environnement mercredi dans un communiqué, ajoutant qu'il a été procédé à la présentation de plusieurs autres rapports (31 échantillons ont été trouvés) dans les Wilayas de Tipaza, Jijel, Aïn Témouchent, Oran, Boumerdès, Béjaïa, Tizi Ouzou et Skikda.

Le communiqué souligne, en outre, que "la méduse portugaise se déplace avec les vents et les courants étant dotée d'une poche appelée 'bouée'", ajoutant que ces créatures "ne suscitent pas de doutes chez les nageurs étant donné que leur apparence est confondue avec un sac en plastique".

A cet égard, le ministère de l'Environnement a appelé les vacanciers à éviter tout contact avec ces créatures, qu'elles soient mortes ou vivantes, et à informer les autorités compétentes dès qu'ils les repèrent.



Derniers tweets