Bulletin écologique du Maghreb

Publié le Mardi 20 Juillet 2021 à 10:52 | MAP


Tunis - L'Association "Les Amis des Oiseaux" (AAO) a remis récemment en liberté deux buses féroces (espèce protégée) et plusieurs pigeons bisets, capturés et détenus de manière illégale.


Dans un communiqué sur les réseaux sociaux, l'association précise que cette action s'inscrit dans le cadre de ses efforts en vue de préserver la biodiversité en Tunisie.

Cette initiative est menée en coordination avec les directions des Forêts aux commissariats régionaux du développement agricole dans les gouvernorats de Tunis, Ariana et Siliana.

Alger - Les incendies ont dévasté depuis début juillet près de 8.500 hectares de forêts en Algérie, dont une majorité dans la wilaya de Khenchela (est), a indiqué le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Abdelhamid Hemdani. Il s'agit de plus du triple de la surface forestière ravagée par les flammes l'année dernière à la même période (2.600 hectares), a précisé le ministre sur les ondes de la Chaine III de la Radio algérienne.

"C'est inédit dans l'histoire [de l'Algérie] et c'est la première fois qu'on assiste à un phénomène aussi criminel, alors que nous ne sommes qu'au début de la campagne", a-t-il déploré. ----------- Nouakchott - Le ministre mauritanien de l'Hydraulique et de l'Assainissement, Mohamed El Hacen Ould Boukhreiss, a lancé récemment à Zoueirate (Tiris Zemmour, nord) les travaux de la mare du Oued El Kah qui constitue le début officiel de contruction de 25 autres mares et barrages répartis sur quatre secteurs devant être réalisés dans 12 mois.

Ces travaux s'inscrivent dans le cadre du plan d’action de la direction de l'Hydrologie et des Barrages visant à opérer un tournant qualitatif et une transformation stratégique sans précédent de la politique de l'eau en Mauritanie.

Le département de l’Hydraulique a mené des études détaillées pour asseoir un programme national qui inclut toutes les wilayas du pays en vue de la mise en place de 100 barrages et bassins pour stocker les eaux de surface et les exploiter pour la consommation, l'irrigation, l’élevage et l’industrie, mais aussi pour alimenter les nappes souterraines en permanence.