Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Bulletin économique du Maghreb du 20/09/2021


MAP - le Lundi 20 Septembre 2021 à 11:21 |

           

Tunis - La fabrication d'équipements électriques et électroniques en Tunisie s'est taillé la part du lion dans la création d’emplois dans le secteur privé entre 2009 et 2019, selon l’Observatoire tunisien de l’économie.


Dans une note, l'observatoire a souligné que les secteurs traditionnels d’emploi en Tunisie ont non seulement du mal à créer plus d’emplois, mais sont également les plus touchés par les instabilités nationales et internationales.

Selon la note de l’observatoire, les cinq principaux secteurs privés en termes de création d’emplois entre 2009 et 2019 sont le secteur de l’enseignement, santé humaine et action sociale, la fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques, les industries alimentaires et de boissons, le commerce de détail à l’exception des automobiles et des motocycles, le commerce de gros, à l’exception des automobiles et des motocycles.

Les cinq derniers secteurs en termes de création d’emploi durant la même période sont ceux des activités de services administratifs et de soutien, des autres services personnels, de la construction, de l’industrie textile et habillement et de l’industrie du cuir et de la chaussure.

L’observatoire indique qu’au cours des dix dernières années, le secteur privé tunisien a créé plus de 142 mille nouveaux emplois dans diverses industries. La fabrication d’équipements électriques et électroniques a créé 47 mille nouveaux emplois, soit 21% de la croissance totale dans le secteur privé entre 2009 et 2019.

La promotion de ce secteur a commencé au début des années 2000. Selon le rapport de positionnement stratégique des produits électriques, électriques et électroménagers publié par l’Agence pour la promotion de l’industrie et de l’innovation en 2001 "ce secteur montre un taux de croissance confortable des exportations pour les marchés français et italien notamment pour les fils, les câbles isolés et les faisceaux de câbles avec des marges de profit annuels élevés".

L’augmentation de la part des activités professionnelles telles que l’éducation, la santé et les actions sociales classées dans les cinq premiers secteurs avec plus de 32 mille nouveaux emplois est due au fait de la hausse des inscriptions dans les écoles privées, l’accès aux soins de santé privés et le nombre croissant des activités d’action sociale.

En revanche, l’observatoire constate que les secteurs les plus importants de l’économie tunisienne, tels que le textile (le plus grand secteur employeur avec un total de 170 mille employés en 2019), les services administratifs (le deuxième secteur employeur avec environ 107 mille employés en 2019) et l’industrie de construction ont eu du mal à créer de nouveaux emplois et ils ont également été les plus touchés par les instabilités internes et externes.

Par exemple, l’industrie textile a perdu 28 mille emplois entre 2012 et 2016. En outre, les services administratifs ont perdu un total de 46 mille emplois en 2011 et 2012, suivis d’un léger rebond ces dernières années, où ils ont presque retrouvé les statistiques de 2010 avec plus de 9 mille nouveaux emplois en 2019.

Par ailleurs, l’industrie de la construction a perdu près de 27 mille emplois au cours de la dernière décennie à cause des instabilités en Libye qui accueillait 32% des exportations totales de matériaux de construction, de céramique et d’industries du verre en 2013.

-. L'Agence tunisienne de Promotion de l'Industrie et de l’Innovation (APII) vient de lancer un appel à candidature pour sélectionner 40 participants aux sessions de formation en entreprenariat dédiées à la création de "Spin-offs" transfrontaliers spécialisés dans l’application des techniques d’information et de communication "TIC" dans la chaîne de valeur laitière.

Cette action s’inscrit dans le cadre des activités du Living Lab "TIC" du projet Transdairy (ENI CBC Med) géré par l’APII.

Ce programme de formation et d'accompagnement des entrepreneurs vise à appuyer le transfert des TIC appliquées à la chaîne de valeur laitière, l’objectif étant de renforcer la commercialisation de produits et/ou services sur le marché national et international.

II confère les compétences nécessaires pour lancer des Spin-offs transfrontaliers au profit des candidats, parmi les chercheurs (post-doctorant, doctorant, en master, ingénieurs et acteurs de la chaîne de valeur laitière) et les porteurs de projets dans ce domaine (PME, coopérative, Start-Up, laboratoire scientifique, etc).

Cette formation comprend, ainsi, une session d’entrepreneuriat et innovation, des cours sur la chaîne de valeur laitière, une session plénière pour le développement des Soft Skills et une session de mentorat individuel.

Le projet Transdairy vise à améliorer le transfert de technologie entre la recherche, l'industrie et les PME dans les domaines des technologies clés génériques (TCG) appliquées à la chaîne de valeur des produits laitiers.

Le spin off est une société créée dans le cadre d'une scission d'une activité lucrative d'une société mère laquelle continuera à lui fournir son soutien financier et technologique. La scission est réalisée généralement, à travers la distribution sous forme de dividendes aux actionnaires des actions de la filiale en échange des actions d'origine de l'entreprise mère.

-. Alger, Face aux principales monnaies mondiales, le dinar algérien reste faible en enregistrant dimanche une légère baisse sur le marché noir du Square Port-Saïd à Alger.

Ainsi, un euro s'échange contre environ 213 dinars à l’achat et 211 dinars à la vente. Un léger recul par rapport aux autres jours.

Quant au dollar américain, il s’échange sur ce même marché contre 178 dinars à l’achat et 188 dinars à la vente. Ce qui représente une légère baisse également pour ce début de semaine. Pour le livre sterling, il s’échange contre 223 dinars à l’achat et 240 dinars à la vente.

A la Banque d’Algérie, la monnaie unique européenne a également connu un léger recul d’un peu plus d’un euro.

Selon les dernières cotations publiées par la Banque d'Algérie, un euro s’échange à 160,83 dinars à l’achat et 160,86 dinars à la vente. Le dollar américain, quant à lui, s'échange contre 136,53 dinars à l’achat et 136,54 dinars à la vente.

Le livre sterling s’échange sur cette même cotation contre 188,76 dinars à l’achat et 188,83 à la vente.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 09:56 Maroc. Revue de presse quotidienne du 29/09/2021





Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss