Bulletin économique du Maghreb du 25/09/2021

Publié le Samedi 25 Septembre 2021 à 11:01 | MAP


Tunis - La production tunisienne de pétrole brut a progressé de 14%, à 1120 KT, alors que les ressources en gaz naturel ont augmenté de 52%, à 1747 ktep, à fin juillet 2021, par rapport à juillet 2020, selon le rapport sur "la Conjoncture énergétique", publié par l'Observatoire tunisien de l’Energie et des Mines.


"L’apport de "Halk el Manzel" qui vient d’entrer en production en janvier 2021 et de Nawara ont compensé la baisse de la production enregistrée dans plusieurs champs à savoir : Hasdrubal (-36%), Gherib (-39%), Baraka (-17%), Franig/Baguel/Tarfa (-23), Cherouq (-7%), Cercina (-5%) et Miskar (-5%)", précise-t-on de même source.

Elle ajoute que d’autres champs ont enregistré, par contre, une amélioration de production à savoir Nawara (+309), El Hajeb/Guebiba (+46%), Adam (+12%), Ashtart (+2%).

Selon le rapport, la moyenne journalière de la production de pétrole est passée de 35,9 mille barils/j à fin juillet 2020 à 40,6 mille barils/j à fin juillet 2021.

Les ressources en gaz naturel (production nationale + forfait fiscal) ont progressé grâce à l’apport du champ Nawara qui a pu compenser la baisse de la production dans les autres champs et l’augmentation de la redevance sur le transit du gaz algérien de 185%.

En effet, la production de Nawara a représenté 31% de la production nationale du gaz commercial sec à fin juillet 2021, elle a couvert 13% de la demande totale de gaz naturel et a réduit de 23% les achats de gaz algérien ainsi que le déficit du bilan d’énergie primaire de 15%.

La demande totale en gaz naturel a enregistré une augmentation de 6%, pour se situer à 2911 ktep, alors que la demande nationale de produits pétroliers a crû de 11% pour se situer à 2570 ktep.

La consommation de carburants routiers, qui a connu une hausse de 12%, représente 63% de la consommation totale des produits pétroliers.

La consommation de coke de pétrole, produit exclusivement utilisé par les cimenteries, a évolué de 18%.

D’autre part, la consommation de jet aviation a enregistré une légère augmentation de 0,5%, après plusieurs mois de baisse.

-. "La tendance boursière en Tunisie a été hésitante au cours de la semaine boursière du 20 au 24 septembre 2021. L'indice de référence a terminé sur une note quasi-stable (-0,04%) à 7253,15 points, maintenant sa performance annuelle à 5,3%", selon l'analyse de l'intermédiaire en Bourse "Tunisie Valeurs".

La semaine a connu une amélioration sensible du rythme des échanges, cumulant une enveloppe globale de 21,2 millions de dinars (1 euro = 3,30 Dt), soit une moyenne quotidienne de 4,2 MD.

Ce montant tient compte de la réalisation de deux transactions de bloc sur les titres ARTES (un flux de 4,3MD) et ASSAD (une enveloppe de 1MD).

"Attijari Leasing" s'est offert la meilleure performance de la cote. Dans un maigre volume de 46 mille dinars, l'action s'est appréciée de 11,9% à 11,750 dinars. Rappelons que le résultat net du leaseur, filiale d'Attijari Bank, a viré au vert, au terme du premier semestre de 2021 (un bénéfice net de 3,1MD, contre des pertes de 425 mille dinars, une année plus tôt).

"ATB" a figuré parmi les plus fortes hausses de la semaine. La valeur a grimpé de 7% à 2,440D, en générant des capitaux de 162 mille dinars.

La performance annuelle de l'action demeure, néanmoins, en territoire négatif (une correction de 14,7%). "UADH" s'est placé en lanterne rouge du Tunindex. La valeur a abandonné 11,6% à 0,380D, en amassant un flux de 49 mille dinars.

Rappelons que les derniers états financiers consolidés disponibles pour le concessionnaire automobile remontent à l'exercice 2017.

Un autre concessionnaire automobile a terminé la semaine sur un biais négatif. Il s'agit d'ARTES, dont la valeur a glissé de 0,3% à 6,490D, en alimentant le marché avec des capitaux de 4,6MD, soit le volume le plus élevé de la cote.

-. Nouakchott, Le ministre mauritanien de l’élevage Lemrabott Ould Bennahi, s’est entretenu, jeudi, avec la directrice de l’Agence Française de Développement en Mauritanie, Mme Bénédicte Brusset.

Les discussions ont porté sur les relations de coopération entre la Mauritanie et l’organisation française et les voies et moyens de les renforcer davantage, notamment en ce qui concerne le secteur de l’élevage.