Bulletin économique du Maghreb

Publié le Mardi 29 Décembre 2020 à 11:43 | MAP


Tunis - Les start-up bénéficiaires d'un certificat de déclaration d’investissement et du Label Startup pourraient bénéficier de l'accompagnement du service de l’interlocuteur unique pour parachever les procédures de formation juridique des sociétés.


L’Instance tunisienne de l’investissement a appelé les entreprises concernées à déposer leurs demandes directement aux services de l’instance ou à travers le site électronique de l’instance. 

Cette instance a signé auparavant une convention de coopération avec le ministère des Technologies de la communication, visant à accompagner et encadrer les start-up et à les aider à la formation juridique. 

En Tunisie, 379 entreprises bénéficient du Label startup, selon le ministère des Technologies de la Communication

Alger: Cette année, l’Algérie a produit 8% moins de pétrole et de gaz que les 143 millions de tonnes d'équivalent pétrole signalés l’année dernière, selon le ministre chargé de l'Énergie.

Les recettes de la vente des hydrocarbures et des produits pétrochimiques vont afficher au 31 décembre, 22 milliards de dollars, contre 33 milliards de dollars obtenus en 2019, soit un tiers de moins.

Avec la faible production, les exportations tomberont à 82 millions de tonnes d'équivalent pétrole, cette année

Comme l’ensemble des producteurs de pétrole et de gaz du monde, l'Algérie a été durement affectée par la pandémie et la faible demande de pétrole et de gaz, alors que les hydrocarbures constituent son principal produit d’exportation. 

Les difficultés nées de ce contexte couplées aux grandes incertitudes entourant la durée des crises sanitaire et économique vont entraîner une contraction sévère de l’économie, selon la Banque mondiale.

Nouakchott: Le ministre mauritanien du Développement rural a déclaré que son département travaille à la construction de centres de stockage de légumes dans 105 communes, en vue d’encourager les agriculteurs à cultiver les légumes.

Les travaux commenceront très prochainement dans 37 centres, a-t-il dit, faisant part de la volonté du ministère de soutenir le secteur privé avec des parcelles de terre et des engrais, afin d’encourager la culture maraîchère.

Concernant l'octroi de financements aux agriculteurs, le ministre mauritanien a affirmé que la procédure de la garantie est toujours à l'étude, appelant les investisseurs du secteur à déployer davantage d'efforts afin d'obtenir une plus grande rentabilité. 

Il a d'autre part souligné que son département a décidé de fournir le soutien nécessaire aux agriculteurs lors de la prochaine campagne agricole, en leur accordant notamment de l'engrais, soulignant que l'État mauritanien est toujours disposé à appuyer la riziculture.