Bulletin économique du Maghreb

Publié le Mardi 5 Janvier 2021 à 12:46 | MAP


Tunis - La balance commerciale de la pêche et de l'aquaculture en Tunisie a enregistré un excédent de 202,6 millions de dinars (1 euro = 3,26 dinars), à fin novembre 2020, en baisse par rapport à celui des 11 mois de 2019 (209,6 MD).


Selon le ministère tunisien de l'Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la pêche, les exportations de produits de la pêche, ont diminué de 25,7 mille tonnes, à 20,8 mille tonnes, entre 2019 et 2020 (11 mois).

En valeur, les exportations ont régressé à 439,6 MD (contre 516 MD en novembre 2019) et ce, en raison de la baisse des prix à l'exportation, résultant de la diminution de la demande, pendant la première vague de la pandémie du coronavirus.

Le département de l'Agriculture a fait état de la baisse des quantités exportées de poulpes, de calamars, de crabes, de conserves de thon et de sardine.

En revanche, les exportations de thon rouge frais ont enregistré une augmentation de 43,3%, en volume, et de 8,47% en valeur.

Pour ce qui est des importations, elles ont diminué en quantité, de 20%, à 53,1 mille tonnes et en valeur, de 28%, à 237 MD, et ce, au vu de la baisse des importations de thon congelé destiné à la transformation et des mollusques.

A noter que la production de la pêche et de l'aquaculture s'est située, durant les 11 premiers mois de l'année 2020, au niveau de 111 mille tonnes, contre 139 mille tonnes, au cours de la même période de 2019.

-. L'investissement déclaré dans le secteur industriel en Tunisie a augmenté de 2,6%, durant les onze mois de 2020, pour atteindre le montant de 2,71 milliards de dinars (1 euro = 3,20 dinars) contre 2,64 MMD, lors de la même période de 2019, selon le bulletin de conjoncture du mois de novembre 2020, publié par l’Agence tunisienne de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII).

Le nombre de projets déclarés a atteint 3102 au cours des onze mois 2020 contre 3512 lors des onze mois 2019, soit une baisse de 11,7%. Ces projets ont permis la création de 47041 postes d’emplois contre 48237 postes d’emplois durant les onze mois 2019, soit une baisse de 2,5%.

Les investissements relatifs aux projets dont le coût est supérieur à 5 MD, ont enregistré une augmentation de 16%, évoluant de 1,62 MMD au cours des onze mois 2019 à 1,87 MMD durant les onze mois 2020.

Ils ont généré 16.024 postes d’emplois contre 14.228 postes d’emplois durant les onze mois de l’année 2019, soit une hausse de 12,6%.

Les projets de 5 MD et plus qui ne représentent que 3,8% du nombre des projets déclarés et 34,1% du nombre des emplois, totalisent 69,3% de l’ensemble des investissements déclarés.

Les investissements industriels à 100% étrangers et en partenariat sont passés de 897,8 MD durant les onze mois de l’année 2019 à 969 MD durant la même période de l’année 2020, enregistrant ainsi une augmentation de 7,9%. Cette augmentation résulte de la hausse de 62,7% enregistrée au niveau de l’investissement 100% étranger (690,5 MD contre 424,4 MD pendant les onze mois de l’année 2019).

En revanche, les investissements de partenariat sont passés de 473,6 MD à 278,3 MD pendant les onze mois de l’année 2019 (-41.2%). 

-. Le ministère algérien de l’Agriculture et du développement rural vient d’imposer de nouvelles conditions aux importateurs de la banane, afin de réduire la facture des importations alimentaires.

Selon des sources médiatiques, il a été procédé à la mise en place d’un ensemble de conditions destiné aux opérateurs économiques activant dans le domaine de l’importation de bananes.

Parmi les procédures, l’interdiction du prolongement de délais des licences d’importation pour tout opérateur n’ayant pas importé son quota trimestriel.

Une correspondance officielle envoyée par la direction de la protection des végétaux et de la supervision technique aux importateurs de bananes, stipule que "la période de licence d’importation est limitée à trois mois, et ne peut être prolongée", révèle la même source.

"Cette mesure de prolongement des délais, a déstabilisé le marché de la banane en raison des interminables interventions des acteurs influents afin de permettre aux concessionnaires de bénéficier de certains privilèges", ont estimé des sources au ministère de l’Agriculture citées par les médias.

Ainsi, il a été décidé aussi d’imposer aux importateurs d’envoyer le dossier de candidature pour l’obtention des licences d’importations par e-mail à des heures et des dates prédéfinies.

La procédure comprend également la mise à jour des documents soumis inclus dans le dossier et l’obligation pour l’opérateur de fournir tous les documents nécessaire sans avoir le droit de modifier le contenu de la licence accordée même si elle fait l’objet d’une domiciliation bancaire.

Selon le ministère, ces décisions interviennent après que les services du commerce extérieur ont enregistré une augmentation du volume des importations de 25%, au cours du mois de juin de l’année dernière.

-. Nouakchott, "Moov Mauritel" a annoncé lundi le lancement officiel de la 4G à Nouakchott, devenant ainsi le premier opérateur en Mauritanie à s’engager résolument dans l’ère de l’internet à très haut débit.

Le service 4G est actuellement disponible dans la majorité des quartiers de Nouakchott et le déploiement se poursuit pour couvrir rapidement le reste du pays, a précisé la même source.