Bulletin économique du Maghreb

MAP - Publié le Mercredi 27 Janvier 2021 à 12:01



Tunis - Les échanges commerciaux de la Tunisie avec l'extérieur ont enregistré en volume (prix constants) une baisse à l’export de -11,1%, et à l’import de -14,8%, sur l’ensemble de l’année 2020 par rapport à l’année 2019, selon l’Institut tunisien de la Statistique.


Au niveau des prix, un repli de 0,7% est enregistré pour les exportations et de -4,6% pour les importations.

Au cours de l’année 2020, les échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur en valeurs courantes, ont atteint 38,705 milliards de dinars (1euro = 3,28 dinars) en exportations et 51,463 milliards de dinars en euro importations, enregistrant ainsi une baisse de l’ordre de (-11,7%) à l’export et de (-18,7%) à l’import, et ce par rapport à l’ensemble de l’année 2019.

Hors énergie, les prix ont augmenté à l’export de (+1,3%) et à l’import de(+0,1%) et ce par rapport à l’année 2019.

Au cours de la même année, la baisse en volume des exportations a touché la majorité des secteurs, essentiellement, le secteur des textiles, habillement et cuirs (-15,9%) et le secteur des industries mécaniques et électriques (-16,5%).

Par ailleurs, les exportations du secteur de l’agriculture et agro-alimentaires et de celui de l’énergie et lubrifiants ont augmenté, en volume, respectivement de (+20,3%) et de (+14,3%) et ce par rapport à l’ensemble de l’année 2019.

Concernant les importations, l’évolution en volume est marquée par une baisse au niveau de la majorité des secteurs, particulièrement le secteur des industries mécaniques et électriques (-20,9%), celui du textile, habillement et cuirs (- 15,6%), ainsi que des mines, phosphates et dérivés (-21%).

-. L'Office tunisien de la Marine Marchande et des Ports (OMMP) a annoncé que les autorités compétentes ont été informées de la nécessité d'obliger un navire transportant 895 têtes de bovins, soupçonnés d'être touchés par la fièvre catarrhale ovine (maladie de la langue bleue), à quitter immédiatement les eaux territoriales tunisiennes, d'autant plus qu'il n'entretient aucun rapport commercial avec la Tunisie.

Les autorités portuaires tunisiennes refusent tout débarquement de ce navire dans le port de Bizerte ainsi que dans les autres ports commerciaux tunisiens, a fait savoir la même source dans un communiqué.

Pour sa part, le directeur général du transport maritime et des ports en Tunisie, Youssef Ben Romdhane a souligné que ce navire n'entretient aucune relation commerciale avec la Tunisie.

Selon les premières données, ce navire, dont l'immatriculation est actuellement inconnue, est parti d'Espagne à destination de la Turquie, avec une cargaison de bovins touchés par la maladie de la langue bleue, a indiqué le responsable dans des déclarations à la presse, précisant qu'aucun document attestant de la véracité de ces informations, n'est disponible pour le moment.

Evoquant le parcours de ce navire, il a affirmé que les premières données indiquent qu'il a changé de cap en arrivant aux frontières nord de la Tunisie au niveau du détroit de Sicile (Italie).

"Le bateau devait initialement continuer son chemin vers l'est à destination de la Turquie, mais il a pris le cap vers le sud à destination de la Libye", a expliqué Ben Romdhane.

Et de poursuivre qu'"en arrivant au large de Sousse et de Mahdia, l'équipage du navire a demandé d'accoster dans le port de Bizerte afin de s'approvisionner en fourrage pour les bovins qu'il transporte".

"Nous avons informé les autorités maritimes tunisiennes et l'armée de mer que l'entrée du navire en question dans les ports tunisiens, y compris le port de Bizerte, est interdite", a-t-il encore fait savoir.

Et de préciser que le navire est actuellement dans les eaux territoriales tunisiennes à 30 milles à l'est d'Ennfidha (gouvernorat de Sousse). 


Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Tous les commentaires sont modérés. marocafrik.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture !

Le Fil | Tribune