Bulletin économique du Maghreb

Publié le Lundi 1 Février 2021 à 10:13 | MAP



Dans un communiqué, le ministère a mis l'accent sur la nécessité de renforcer le contrôle sanitaire des exploitations avicoles.

Il a aussi insisté sur l'impératif de tenir les exploitations et équipements avicoles familiaux à l'écart des oiseaux sauvages et de se procurer les poussins auprès des circuits d'approvisionnement contrôlés.

Il a de même recommandé le respect du calendrier vaccinal et de signaler les cas suspects de cette grippe (symptômes respiratoires, mort inhabituelle).

Le ministère a, par ailleurs, indiqué que ses services vétérinaires sont en train de suivre la situation sanitaire nationale, assurant qu'aucun cas de grippe aviaire n'a été enregistré jusque-là en Tunisie.

-. Près de 92% des entrepreneurs tunisiens réclament un appui financier du gouvernement afin de faire face à la crise sanitaire du Covid-19, c'est ce qui ressort d’une étude menée par la fondation Education for Employment Tunisie (EFE-Tunisie), en partenariat avec l’Institut arabe des chefs d’entreprises (IACE) avec l’appui de la fondation "DROSOS".

Pour la plupart des entrepreneurs sondés, dans le cadre de cette étude intitulée "Emploi et Entrepreneuriat en temps de Covid-19 : Impact et Réponses", le besoin en fonds de roulement constitue le premier handicap pour lancer une entreprise et demeure une priorité à surmonter.

Réalisée, en décembre dernier, au près de 950 entreprises et 200 start-ups (tous secteurs confondus) et 1000 jeunes âgés de moins de 35 ans, cette étude a révélé que 60% des entrepreneurs ont monté un projet pour sortir du chômage, tandis que 15% seulement l'ont fait pour saisir une opportunité.

S’agissant de l’impact de la pandémie sur les startups en pré-création, 78% des répondants ont affirmé que le processus du lancement de leurs projets a été interrompu par la crise sanitaire. Cette perturbation a causé un retard qui peut aller jusqu’à plus de 6 mois. Pour 94% des entrepreneurs sondés, le schémas d’investissement a été impacté par la crise économique causée par la pandémie.

Interrogés sur la stratégie adoptée pour faire face à cette crise, 59% des entrepreneurs ont affirmé que leur priorité est de régler les problèmes liés au schéma d’investissement.

-.Nouakchott, Les sociétés Assainissement travaux transport et maintenance (ATTM) et Mauritanienne de travaux et construction (MTC) viennent de remporter un avenant au contrat de réhabilitation et d’élargissement d’un tronçon routier de 50 km de l’axe goudronné Nouakchott /Boutilimitt d’une incidence financière de 1,69 million de dollars et un délai de cinq mois.

Filiale de génie civil de la société minière SNIM, ATTM est le numéro un mauritanien de construction de routes avec un capital social de 27 millions USD.

MTC avait entamé l’exécution des travaux de réhabilitation et d’élargissement du tronçon routier financés sur fonds propres du gouvernement mauritanien en septembre 2019 en contrepartie de 15,3 millions USD.

-. Alger, La société algérienne des hydrocarbures (Sonatrach) a attribué des marchés de stimulation des puits à des firmes émiraties et chinoises.

Selon le Bulletin des appels d’offres du secteur de l’énergie (BAOSEM), deux entreprises émiraties et une autre chinoise ont raflé la mise lors de l’ouverture des plis effectuée le 14 janvier et ce, pour un marché dont l’appel d’offres national et international a été lancé le 27 septembre 2020.

Si deux lots de ce marché ont été infructueux, les trois autres ont pu être attribués pour 108,7 millions de dollars pour la partie devises et 7,5 milliards de dinars.

En fait, deux lots ont été attribués à deux entreprises des Emirats arabes unis, en l’occurrence la "Oilserv" et la "National Petroleum Services". Quant au troisième lot attribué, la compagnie algérienne l’a confié à l’entreprise chinoise "Beijing Yilong".

La valeur du marché attribué à NPS est d’une valeur de 78,4 millions de dollars et4,1 milliards de dinars. Celui obtenu par "Oilserv" est de l’ordre de22,6 millions de dollars et 2,4 milliards de dinars, alors que l’entreprise chinoise a bénéficié d’un marché de 7,7 millions de dollars et 998,6 millions de dinars.