Bulletin économique du Maghreb

Publié le Mercredi 26 Mai 2021 à 12:40 | MAP


Tunis - Le gouvernement libyen a donné son accord pour un financement sous forme de dépôt à la Banque Centrale de Tunisie (BCT) dans le but de renforcer les réserves en devises de la Tunisie, selon des sources officielles tunisiennes.


Des discussions seront entamées la semaine prochaine entre les banques centrales des deux pays pour fixer le montant et les modalités relatives audit dépôt qui devrait permettre d'assurer plus de liquidité en devises étrangères surtout que la Tunisie va faire face à deux grandes échéances en juillet et août pour rembourser un milliard de dollars de dettes extérieures.

Cette mesure a été décidée en marge de la visite de deux jours qu'a effectuée le chef du

gouvernement, Hichem Mechichi, en Libye à la tête d'une délégation de haut niveau et à laquelle ont participé le gouverneur de la BCT, le secrétaire général de l'UGTT et les présidents de l'Union Tunisienne de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat et l'Union Tunisienne de l'Agriculture et de la Pêche.

Ce dépôt libyen interviendrait à un moment où le recours aux crédits extérieurs, notamment auprès du Fonds monétaire international (FMI) et de plusieurs autres bailleurs internationaux, est en suspens.

De surcroît, les deux secteurs clés pour les entrées de devises, le tourisme et les exportations de phosphates, sont particulièrement affectés. Le premier en raison de la crise sanitaire, et le second suite aux arrêts récurrents de la production à cause des grèves des employés du bassin minier.

-. La Tunisie va octroyer aux Libyens le droit d'acheter des locaux commerciaux en Tunisie, selon le chef du gouvernement tunisien Hichem Mechichi.

Cette décision, explique Hichem Mechichi, vient en réponse à la demande des autorités libyennes mais c'est aussi l'expression de la volonté de la Tunisie de considérer les Libyens comme des citoyens tunisiens.

Rappelant que depuis juillet 2018, les Libyens ont le droit d'acheter des biens immobiliers en Tunisie sans autorisation du gouverneur, mais à condition qu'ils soient réglés en devises et que leur valeur unitaire dépasse les 300 mille dinars et ce, pour protéger le pouvoir d'achat des classes moyennes tunisiennes dans toutes les opérations d'acquisition de logement.

-. Nouakchott, La Directrice Générale de l'Agence de Promotion des Investissements en Mauritanie (APIM), Madame Aïssata Lam, a participé à une vidéoconférence organisée par "Force Leadership Africain", une corporation canadienne basée à Montréal.

A cette occasion, la responsable de l’APIM a présenté un exposé sur les opportunités d’investissements en Afrique à l’ère du Covid 19.

Elle a abordé la nécessité de diversification des secteurs productifs ainsi que l’impératif de la digitalisation et du "new deal" suite à la conférence du sommet de Paris sur les économies africaines.

Cette institution est à but non lucratif au service des communautés africaines.

Leur objectif principal est de promouvoir un partenariat durable entre le Canada et l’Afrique à travers plusieurs activités et également à la recherche de solutions innovantes dans le cadre du renforcement de leur relation.

-. Alger, Malgré une reprise et une stabilisation remarquées des cours de l'or noir depuis quelques temps déjà, la fiscalité pétrolière en Algérie durant les quatre premiers mois de l'année 2021 est en baisse de 36%, a annoncé la directrice générale des Impôts, Amel Abdellatif, sur une chaîne de télévision privée.

Selon la patronne des impôts, l’Algérie a assuré le recouvrement de 1902 milliards de dinars en matière de fiscalité pétrolière durant la période de référence, ce qui équivaut à 14,3 milliards de dollars.

Par ailleurs, la même source a indiqué, quant à elle, que la fiscalité normale a augmenté de 8% durant la même période de l’année 2021, avec pas moins de 642 milliards de dinars qui sont rentrés dans les caisses de l’Etat.