Bulletin économique du Maghreb

Publié le Mercredi 7 Juillet 2021 à 11:50 | MAP


-. En juin 2021, le taux d’inflation en Tunisie a augmenté à 5,7%, selon l'institut national de la statistique (IST), qui relève que les prix à la consommation ont augmenté de 0,5% pour le deuxième mois de suite contre +1,1% en avril 2021.


Cette hausse est expliquée principalement par l'augmentation des prix des produits et services liés au logement de 1,5%, des prix des articles d’habillement de 1,4%, des prix des services des restaurants, cafés et hôtels de 1,9% et des prix des produits et services de transport de 0,4%.

Par ailleurs, les prix de l’alimentation sont en baisse de (-0,7%), a précisé l’INS, qui relève qu'en juin, le taux d’inflation passe à 5,7% après une stabilité à 5,0% durant les deux derniers mois.

Cette importante hausse est due à l’accélération du rythme des augmentations des prix des produits alimentaires (7,2% contre 6,0% en mai), du transport (3,4% contre 1,5%) et du groupe restaurants, cafés et hôtels (7,0% contre 5,8%).

Sur un mois, les prix des produits alimentaires reculent de (-0,7%) après des hausses successives durant les trois derniers mois. Ceci est dû aux baisses des prix des œufs de (-6,6%), des légumes frais de (-3,5%) et des poissons et fruits frais de (-1,2%). Par ailleurs, un renchérissement est observé pour le sucre (+8,3%) et le café en poudre (+6,2%).

En juin, les prix du groupe "logement, eau, gaz, électricité" ont augmenté de 1,5%, expliquant qu'une nouvelle tarification de la SONEDE est entrée en vigueur avec une augmentation des prix de l’alimentation en eau de 11,8%.

-. Alger, Quatre nouveaux dossiers de candidature aux fameux agréments provisoires pour l'activité d’importateur concessionnaire de véhicules neufs, seront délivrés par le ministère algérien de l’Industrie.

En effet, le comité technique interministériel chargé de l’examen et du suivi des dossiers a tenu des réunions fin juin et examiné quatre dossiers déposés par des opérateurs économiques relevant des domaines suivants : véhicules particuliers et utilitaires, camions, tracteurs routiers, autocars et camionnettes, engins roulants et tracteurs agricoles.

Dans un communiqué, le ministère de l’Industrie a annoncé les dossiers traités ont fait l’objet de réserves qui seront notifiés aux opérateurs pour leur levée, et sont ainsi ajournés jusqu’à satisfaction des compléments d’information requis.