Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Bulletin économique du Maghreb


MAP - le Mercredi 18 Août 2021 à 11:02 |

           

​Tunis - Après une quasi-stagnation en début d’année (+0,2%), le produit intérieur brut (PIB) réel en Tunisie a marqué une baisse de moins 2 % au deuxième trimestre de 2021, selon l'Institut national de la statistique (INS).


En glissement annuel, et compte tenu de l’effet de base induit par le freinage de l’activité au printemps 2020, suite aux mesures de confinement, la croissance du PIB a affiché une correction plutôt "technique" de 16,2 % au deuxième trimestre de 2021, après une croissance de moins 1,7 % au trimestre précédent, a précisé la même source.

Il est à rappeler que le 2e trimestre de 2020, a vu l'adoption d'un confinement général, à l'origine d'un arrêt presque complet de la plupart des activités économiques et commerciales en Tunisie, ce qui induit un taux de croissance négatif de 19,8% (en glissement annuel).

La baisse de 2% au cours du 2e trimestre de cette année est principalement due à la régression de la valeur ajoutée des secteurs de l'hôtellerie, de la restauration et des cafés de 35,2%, des transports de 20,9% et de la construction à 17,1 %.

La valeur ajoutée du secteur de l'agriculture et de la pêche a enregistré un repli de 4,7 %.

Par contre, la production dans toutes les industries manufacturières, comme le secteur du textile, de l'habillement et de la chaussure a progressé de 53 %, et celui du secteur de l'industrie des matériaux de construction et de la céramique de 63,5 %.

Le secteur des industries mécaniques et électriques a augmenté de 56,7% et celui des industries chimiques a gagné 4,7%.

Les industries agricoles et alimentaires ont augmenté de 3,1%, selon l'Institut de la statistique qui a ajouté que la production du secteur minier a augmenté de 24,1% et du secteur de la construction de 46,9%, en plus du développement du secteur de l'extraction de pétrole et de gaz naturel de 16,3 % à la fin du deuxième trimestre de 2021.

Dans son dernier rapport de juin 2021, la Banque mondiale a prévu une croissance de l'économie tunisienne de 4 % sur l'ensemble de l'année 2021, contre une croissance de 2,6 % et de 2,2 % en 2023.

-. Le marché boursier tunisien a terminé la séance du mardi sur une note quasi-stable. L'indice de référence a affiché une légère progression de +0,05% à 7303,23 points, dans de faibles échanges de 2,6 millions de dinars (1 euro = 3,30 dinars), selon l'intermédiaire en bourse Tunisie Valeurs.

ASSAD s'est offert la meilleure performance de la séance. Amassant un volume de transactions de 208 mille dinars, la valeur s'est bonifiée de 5,7% à 5, 020Dt.

Dans le plus important volume de la séance (1,1MDt), le titre ARTES a signé une avancée de 5,5% à 7,4400Dt. Le concessionnaire automobile affiche une embellie de 81,5% depuis le début de l'année. Se retrouvant en queue du peloton, le titre SITS s'est déprécié de 4,5% à 2,550Dt dans un volume d'échange quasi-nul.

Le titre UNIMED a dévissé de 2,9% à 6,900Dt, en drainant un flux de 18 mille dinars. Le titre du laboratoire pharmaceutique affiche une décrue de –24,1% depuis le début de l'année. Valeur la plus active de la séance, ARTES a amassé un volume de 1,1MDt. L'action a terminé la séance en territoire positif.

Alger, Plusieurs perturbations dans la disponibilité du pain chez les boulangers ont été enregistrées depuis quelques jours, au niveau de plusieurs localités des wilayas de Tipasa et Alger, selon le média "Maghreb émergent".

La même source relève que parmi les réelles causes de ces perturbations dans la production du pain figurent en premier lieu, les boulangers, représentés par leur commission nationale, qui pointe du doigt la hausse des prix qui a touché la farine.

D'après la même source, ces prix ont atteint les 750 DA (1 euro = 160 DA) le sac de 25Kg, chez certains distributeurs et minotiers à Blida. Elle précise qu'il s'agit d'une situation qui dure depuis quelques semaines malgré les démentis du ministère du Commerce, qui balaie d'un revers de la main les informations sur un début de pénurie de cette matière.

Du côté de la Fédération nationale des boulangers, l’on évoque une baisse de la production depuis le début du mois en cours, à 41 millions de baguettes, alors que le niveau requis s’élève à environ 72 millions de baguettes par jour.

Selon la même source, celle-ci serait principalement due au même problème, en sus de celui des départ en congés annuels, en ces temps de grandes chaleurs notamment.

L’autre problème qui se pose aux boulangers n’est pas nouveau et concerne le paramètre du prix du pain, fixé à 10 DA, explique la même source, qui rappelle que les artisans et leurs représentants ont, à plusieurs reprises, appelé à la majoration du prix de la baguette de 50% voire de 100%. Selon eux, cette démarche est inéluctable si l’on veut soutenir cette activité agroalimentaire névralgique.

Pour sa part, l’Association de Protection et Orientation du Consommateur et son Environnement (APOCE) a fait savoir que des contacts ont été pris avec le directeur du Commerce à Tipasa, afin qu’un accord soit trouvé avec le minotier phare de la région, Sim, visant à garantir l’accès à la farine pour toutes les boulangeries de la wilaya. D’autre part, l’APOCE a mis également en garde contre l’inflation que connaissent actuellement les prix de la levure de boulanger, dont les prix auraient doublé, passant de 2200 DA à 4500 DA.

-. Nouakchott, La directrice générale de l’Agence de Promotion des Investissements en Mauritanie (APIM), Mme Aïssata Lam, s'est entretenu, lundi dernier, avec M. Sountou Bousso représentant de Lagardère Travel Retail, une multinationale française dont l’activité principale est le commerce de détail dans les gares et aéroports, sous des marques internationales comme Relay ou Aelia Duty Free.

Les discussions ont été axées sur l’ouverture d’une Aelia Duty Free et d’autres activités commerciales à l'aéroport international de Nouakchott-Oumtounsy.

Le groupe Lagardère a ouvert une filiale en Mauritanie et compte investir 85 millions MRU, avec la création de 100 nouveaux emplois locaux, d’ici les deux prochaines années.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 09:56 Maroc. Revue de presse quotidienne du 29/09/2021





Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss