Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Bulletin économique du Maghreb


MAP - le Jeudi 26 Août 2021 à 10:39 |

           

Tunis - Près de deux milliards de dinars (1 euro = 3,30 dinars) ont été collectés, jusqu'à fin juin 2021, par les 215 bureaux de change manuel des devises en Tunisie, détenant une autorisation de la Banque centrale de Tunisie (BCT).


Selon les statistiques de la BCT, ce montant consolidera les réserves en devises de la Tunisie pour se situer, jusqu'au 10 août 2021, à environ 19,8 milliards de dinars, soit l'équivalent de 124 jours d'importation.

L'activité des bureaux de change manuels de devises étrangères a connu, malgré l'expérience récente au pays, une croissance stable dans la période récente, portant leur nombre, au 5 août 2021, à 215 contre 46 bureaux au 10 janvier 2020.

L'accroissement du nombre des bureaux de change intervient après la publication de la circulaire de la BCT, datant du 14 octobre 2019 relative à l'exercice de l'activité de change manuel par les personnes physiques par l'ouverture de bureaux de change, et qui stipule que l'activité de change manuel peut être exercée par une même personne physique dans un ou plusieurs bureaux de change, à condition d'obtenir une autorisation spécifique pour l'exercice de cette activité dans chaque bureau de change".

-. Une délégation de l'Union Tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat (UTICA), conduite par le président de l'union, Samir Majoul, a participé, le 24 et 25 août, à la rencontre des Entrepreneurs Francophones (La REF 21) organisé par le Mouvement des entreprises de France (MEDEF) à Paris (France).

La délégation est composée de membres du bureau exécutif national, de responsables de l'Union et de chefs d'entreprises de divers secteurs.

La conférence a été sanctionnée par la "Déclaration de Paris sur le renforcement de la francophonie économique", dans laquelle les organisations francophones réaffirment leur attachement à coopérer dans esprit de partage et d’efficacité avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), le Forum Francophone des Affaires (FFA), les Etats et les collectivités territoriales, les élus, les partenaires techniques et financiers, les organismes de coopération régionale et internationale et les organisations non gouvernementales.

Les organisations francophones ont appelé à la mobilisation des forces économiques francophones dans le cadre du Sommet de Djerba qui se tiendra les 20 et 21 novembre 2021 en Tunisie, précisant qu’un forum économique international sera tenu en marge du Sommet politique.

- Le Tunindex a fait mercredi du surplace à 7311,59 points, dans de faibles échanges, selon l'intermédiaire en bourse "Tunisie Valeurs".

Essuyant les pertes de mardi, le titre ASSAD s'est adjugé la meilleure performance. Dans un volume de 157 mille dinars (1 euro = 3,30 dinars), l'action s'est hissée de 5,9% à 5,600Dt. Le titre affiche une embellie de 26,1% depuis le début de l'année.

Le titre SIAME, poursuivant son ascension, a figuré parmi les plus grands gagnants de la séance.

Dans un volume de 188 mille dinars, la valeur a progressé de 3% à 4,140Dt. Du côté des baisses, le titre SITS a dévissé de 4,4% à 2,160Dt dans un volume d'échange quasi-nul. Notons que le promoteur immobilier affiche, depuis le début de l'année, une contreperformance de -8,5%.

Egalement dans le rouge, le titre STB s'est délesté de 2,5% à 2,700Dt. La valeur a drainé un flux de 29 mille dinars sur la séance.

La banque étatique affiche une décrue de 19,4% depuis le début de l'année. Euro-Cycles a été la valeur la plus dynamique de la séance. Terminant en légère hausse de 0,6% à 31,860Dt, l'action a amassé un volume de 265 mille dinars, soit 14% du flux de la séance.

Alger, La liquidité globale des banques en Algérie est passée de 1.100,8 milliards de dinars à fin 2019 à 461,8 milliards de dinars à fin septembre 2020, selon la Banque d’Algérie qui avait indiqué en février dernier dans un communiqué, que cette baisse était due au déficit courant de la balance des paiements et aux impacts économiques de la pandémie de Covid-19.

L'Algérie a vécu une année noire au plan économique. En 2020, les exportations d’hydrocarbures, sa principale source de devises, ont plongé de 40 % à 20 milliards de dollars.

En volume, l’Algérie a produit moins de pétrole et de gaz qu’en 2019 (-11 %), selon les chiffres officiels.

Ces baisses ont été accompagnées d’une dégringolade du dinar par rapport aux principales devises, l’euro (-22 %) et le dollar (-11 %), ainsi que d’un déficit de la balance commerciale qui s’est creusé davantage (-10,6 milliards de dollars) contre -6,11 milliards de dollars.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 09:56 Maroc. Revue de presse quotidienne du 29/09/2021





Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss