Bulletin maghrébin de l'économie du 12/02/2018

MAP - Publié le Lundi 12 Février 2018 à 11:34




Tunis - Le Centre tunisien de Promotion des Exportations (CEPEX ) a conclu six projets de coopération avec des agences multilatérales et des pays tiers, afin d’accompagner les entreprises exportatrices tunisiennes appelées à mieux appréhender les marchés extérieurs et à mieux positionner leurs produits ou services à l’international.

Selon les données publiées par le CEPEX sur son site Internet, il s’agit du programme de Coopération avec l’Agence Allemande de la Coopération Internationale (GIZ) qui s’étale sur la période 2017-2020, renforçant l'accès des PMEs tunisiennes à de nouveaux marchés en Afrique, en favorisant un partenariat gagnant/gagnant avec les entreprises allemandes (et ou européennes) ciblant les marchés de la région MENA et de l’Afrique subsaharienne.

Le programme de Coopération avec la Banque Mondiale (BM) couvrant la période 2016/2020, vise à renforcer les capacités du Fonds d’Appui à la Compétitivité et au Développement des Exportations (TASDIR+), lancé en 2015, à augmenter les exportations, à l’horizon 2020. 

-. Une mission multi-sectorielle d’hommes d’affaires tunisiens sera organisée, du 11 au 14 mars à Malte à l’initiative de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Tunis (CCIT). Cet événement qui s’inscrit dans le cadre de la 2ème édition du Business Forum tuniso-maltais sera marqué par l’organisation de conférences sur l’environnement des affaires en Tunisie et à Malte et des visites des sites de projets et d’entreprises maltaises, selon la CCIT.

Au programme de cette mission, figure des rencontres bilatérales (B2B) avec des porteurs d’opportunités et des représentants d’entreprises maltaises dans divers secteurs, tels que l’agroalimentaire, les matériaux de construction, le bâtiment, le Transport, la logistique, les technologies d’information et de communication(TIC), les énergies renouvelables, les services (formation, consulting, sécurité,..), la franchise, le tourisme.

Un protocole d’accord entre la CCI Tunis et la CCIE Malte sera signé, à cette occasion, dans le cadre de la plateforme spécialisée dans la connexion entre les fournisseurs tunisiens et leurs partenaires étrangers « Tunisia Trading ».

-. Le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed a ordonné la mise en place des commissions régionales d’investissement dans tous les gouvernorats dans le cadre du renforcement de la décentralisation du traitement des dossiers d’investissement et de l’instauration d’une nouvelle gouvernance visant à alléger et à unifier les procédures, indique un communiqué de la présidence du gouvernement. 

Selon la même source, le renforcement de l’investissement dans les régions, qui constitue l’une des priorités du gouvernement, vise à mettre en place une nouvelle dynamique à travers la mise en place, dans le cadre de la nouvelle loi sur l’investissement, des conseils régionaux d’investissement présidés par les gouverneurs et regroupant les intervenants économiques des secteurs public et privé, les municipalités concernées et les députés. Ces conseils se chargeront d’élaborer les stratégies régionales de promotion de l’investissement et des ressources naturelles tout en prenant en considération les spécificités de chaque région. 

Algérie -. L'Algérie abrite, à partir de ce lundi, un forum régional de développement pour les Etats Arabes et un atelier régional sur les nouvelles technologies, indique un communiqué du ministère de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique.

Ce forum qui s'étale sur deux jours, intervient en "application des résolutions de la Conférence plénipotentiaire tenue à Busan (République de Corée) en 2014 et conformément aux décisions approuvées lors de la Conférence mondiale de développement des Télécommunications (CMDT-17), tenue à Buenos Aires (Argentine) en 2017", note la même source. Organisé par le Bureau régional arabe de l'Union internationale des télécommunications (UIT) sous le thème "Les TIC au service des objectifs de développement durable : Vers la mise en œuvre des résultats de la CMDT-17", le forum a pour principal objectif "l’évaluation des orientations stratégiques pour le programme opérationnel régional pour la période 2018-2021, y compris la mise en œuvre des cinq initiatives régionales adoptées par la CMDT-17, à savoir : environnement, changements climatiques et télécommunications d’urgence, instauration de la confiance et de la sécurité dans l’utilisation des télécommunications et des TIC, inclusion financière numérique, internet des objets, villes intelligentes (Smart-Cities) et Méga données (Big Data), innovation et entrepreneuriat".

Le forum sera suivi les 14 et 15 février d’un atelier régional sur les nouvelles technologies qui examinera les aspects liés à l’adoption et à la mise en œuvre des nouvelles technologies, telles que la 5G et le Cloud Computing et verra la participation de représentants de l’UIT, de la Ligue des pays arabes, des administrations arabes chargées des TIC, en plus d’académiciens, chercheurs et d’autres acteurs du secteur.

-. Le ministre algérien des Finances, Abderrahmane Raouia, a annoncé dimanche que le gouvernement pourrait mettre fin aux subventions des prix d’essence à partir de 2019 et autres subventions à partir de 2020.

M. Raouia a fait cette déclaration en marge de la réunion à Dubai entre les ministres des Finances arabes et le Fonds monétaire international (FMI). Le ministre n’a pas précisé quelles subventions pourraient être coupées en 2020, rappelant simplement que l’État subventionne une large variété de biens et de services comme l’électricité, le pain ou encore l’huile.

Abderrahmane Raouia a justifié cette annonce par le fait que l’État vise à éliminer son déficit budgétaire d’ici trois à quatre ans.

Il a par ailleurs indiqué que le gouvernement ne s’attend pas à avoir besoin d’emprunter de l’argent cette année, tout en laissant ouvert la possibilité d’emprunter à partir de l’an prochain.

-. L'Office algérien du tourisme a pris part, avec une délégation d'opérateurs des domaines hôtelier, touristique et de l'artisanat, à la 38e édition de la Bourse internationale du tourisme (BIT), qui se tient du 11 au 13 février à Milan (Italie), indique lundi un communiqué de l'Office.

S'étendant sur une superficie de 100 m2, le stand algérien opte pour un design conciliant modernité et authenticité et doté des moyens nécessaires en vue de permettre aux exposants nationaux de promouvoir la destination Algérie "dans les meilleures conditions", a indiqué la même source.

Il s'agit d'assurer les conditions à même de promouvoir l'image de l'Algérie en tant que destination touristique, en mettant en avant ses atouts touristiques, notamment les vestiges de l'empire romain, les plus nombreux au monde après ceux de l'Italie ainsi que le produit religieux, dont le circuit "St Augustin", très prisé par les touristes italiens. 

La manifestation permettra également d'établir des contacts avec les opérateurs touristiques étrangers et les médias "pour la promotion de la destination Algérie au niveaux régional et mondial", souligne l'ONT. La Bourse internationale du tourisme (BIT Milan) est l'un des plus importants rendez-vous touristiques aux niveaux régional et international et constitue un lieu privilégié de rencontres des différents acteurs du monde du tourisme. 

Le Fil | Bulletins | Mafrik | MAG | Religion | Tribune