Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines du 04/09/2021


MAP - le Samedi 4 Septembre 2021 à 11:03 |

           

​Kigali - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du samedi 04 septembre 2021:


Tanzanie-Ports

- Les ports tanzaniens ont enregistré une croissance du trafic ainsi que des recettes liées aux activités portuaires au cours des six derniers mois, étalés de février à juillet.

Le fret manutentionné durant cette période s'est établi à 8,87 millions de tonnes, contre 7,83 millions de tonnes l’an dernier sur le même intervalle temporel, selon les données publiées cette semaine par le porte-parole du gouvernement, Gerson Msigwa.

La grande partie de ces volumes a été traitée au port de Dar es Salaam, la principale plateforme du pays, qui a manutentionné quelque 8,14 millions de tonnes sur la période contre 7,27 millions de tonnes en glissement annuel.

Une performance poussée par l’augmentation des capacités opérationnelles de la plateforme portuaire qui subit depuis 2015 des travaux d’extension pour lesquels un budget de 421 millions USD a été consacré.

Rwanda-Banques

- Le groupe bancaire Bank of Kigali (BK) a annoncé vendredi avoir enregistré un bénéfice net de 23 millions de dollars au premier semestre 2021, contre 16 millions de dollars au cours de la même période un an auparavant, soit une hausse de 40%.

Cette croissance spectaculaire a été principalement tirée par les revenus d’intérêts, qui ont augmenté de 30% à 66 millions USD, précise le groupe, indiquant qu’ils ont été soutenus par la croissance des prêts aux clients.

Côté sur les marchés boursiers de Nairobi et de Kigali, BK est la plus grande banque commerciale du Rwanda en termes d’actifs. Le groupe bancaire possède 68 succursales réparties dans les principales villes du pays.

Afrique du Sud-Moody's

- Le ralentissement de l'économie sud-africaine est susceptible d'alimenter les tensions sociales et entraver les réformes escomptées dans le pays, a indiqué l'Agence de notation Moody's.

L'Afrique du Sud fait face actuellement à plusieurs défis dont notamment «une croissance structurellement très faible et un fardeau de la dette publique élevé qui continuera d'augmenter en l'absence de réformes économiques et fiscales globales», a expliqué Moody's dans une note sur les perspectives économiques de ce pays d'Afrique australe.

L'agence de notation américaine a précisé que «les inégalités socio-économiques intensifient également les tensions qui entraînent des risques politiques et compliquent les efforts de réformes publiques».

L'analyste principale chez Moody's, Lucie Villa, a déclaré que «les retombées de la pandémie de coronavirus continueront de peser sur la croissance économique et l'équilibre budgétaire de l'Afrique du Sud en 2021».




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 09:56 Maroc. Revue de presse quotidienne du 29/09/2021





Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss