Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines du 06/09/2021


MAP - le Lundi 6 Septembre 2021 à 10:29 |

           

​Kigali - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du lundi 06 septembre 2021:


Ouganda-Banques

- Les autorités ougandaises viennent d'entamer un processus destiné à relever le niveau du capital social minimum exigé des banques.

Selon une note publiée fin août 2021 par la Banque centrale (BOG), une proposition d’augmentation de capital a été faite par la BOG et des consultations sont en cours avec les parties prenantes.

«Une fois conclue, une position finale sur cette question sera communiquée aux parties concernées», ajoute la note.

Cette décision devrait aider à renforcer la solidité financière des banques et des établissements financiers ainsi que la stabilité du système bancaire ougandais en vue d’accélérer la relance économique post-Covid.

Angola-Botswana

- L’Angola et le Botswana ont décidé de raffermir leur coopération et de l’étendre à plusieurs domaines, a affirmé le Président botswanais, Mokgweetsi Eric Masisi.

M. Eric Masisi a effectué une visite en Angola au cours de laquelle il a examiné avec son homologue angolais, João Lourenço, plusieurs questions d’intérêt commun.

«Nous avons discuté de la coopération dans les domaines du tourisme, de l'éducation, de la culture, de la géologie et des mines, en mettant l'accent sur le diamant», a-t-il déclaré à la presse, en précisant que la visite avait également permis d'aborder des questions liées à la recherche, à l'innovation et à la lutte contre la pandémie du Covid-19.

Le Président botswanais a également souligné que la coopération entre le Botswana et l’Angola est plus intensifiée et qu’il revient aux chefs de la diplomatie des deux pays de travailler pour mener à bien les actions programmées.

L'Angola et le Botswana, deux pays de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), ont établi des relations diplomatiques le 18 février 1976. En février 2006, ils ont signé un accord général de coopération.

Zambie-FMI-Dette

- Les défis de la dette de la Zambie et ses arriérés intérieurs sont des facteurs qui rendent difficile la conclusion d'un accord de financement avec le pays, a indiqué le Fonds monétaire international (FMI).

«Le principal défi à relever pour faire avancer les négociations avec le FMI consiste en la mise en œuvre des réformes requises pour faire face à l'énorme déficit budgétaire», a indiqué le porte-parole de l'institution de Bretton Woods, Gerry Rice.

Il a souligné également que le gouvernement zambien est appelé à «augmenter ses recettes pour fournir l'espace budgétaire nécessaire pour atteindre ses objectifs de développement, renforcer la transparence de la dette et des dépenses et mettre un terme à l'accroissement des arriérés intérieurs».

Rappelant que le FMI a entamé des discussions avec les autorités zambiennes plus tôt cette année pour obtenir une facilité de crédit étendue, M. Rice a affirmé qu'un «large consensus a été convenu et le gouvernement zambien est conscient des mesures à prendre pour aller de l'avant».

«Il y a eu un large accord sur le cadre macroéconomique et des progrès notables ont été accomplis concernant les mesures nécessaires pour remédier aux déséquilibres auxquels la Zambie est actuellement confrontée et permettre un retour à une croissance soutenue», a-t-il signalé.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 09:56 Maroc. Revue de presse quotidienne du 29/09/2021





Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss