Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines du 24/09/2021


MAP - le Vendredi 24 Septembre 2021 à 13:23 |

           

​Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du vendredi 24 septembre :


Côte d'Ivoire.

Les ressources budgétaires mobilisées à fin juin 2021 s’élèvent à 4 511,5 milliards de FCFA pour une prévision de 4 422,6 milliards de FCFA, soit un taux de réalisation de 102%, a déclaré le porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, au terme du Conseil des ministres du 22 septembre à Abidjan.

«L’exécution du budget de l’Etat au cours du deuxième trimestre de l’année 2021, a été caractérisée par un niveau satisfaisant de mobilisation des recettes et une bonne maîtrise du niveau d’exécution des dépenses. Les ressources mobilisées à fin juin 2021 s’élèvent à 4 511,5 milliards de FCFA pour une prévision de 4.422,6 milliards de FCFA, soit un taux de réalisation de 102%», a dit M. Coulibaly.

Selon lui, les réalisations comprennent 2.343,2 milliards de FCFA de recettes budgétaires et 2.168,3 milliards de FCFA de ressources de trésorerie.

«Les dépenses ont été globalement exécutées à hauteur de 3.441,6 milliards de FCFA pour une prévision de 3.605,9 milliards de FCFA, soit un taux d’exécution de 95,4%», a-t-il précisé. Burkina Faso.

L'ONG Oxfam Burkina Faso a lancé officiellement jeudi sa nouvelle stratégie pays pour les 5 années à venir.

Cette stratégie est orientée vers trois grands programmes essentiels qui font de cette nouvelle orientation «le virage», «l’accélération» et «l’adaptation» de son engagement aux problématiques actuelles pour la période 2021-2025.

Elle est assortie d’un budget prévisionnel de 68 400 000€, soit environ 45 milliards de FCFA.

La cérémonie de lancement, tenue à Ouagadougou, a connu la présence de Cécile Duflot, directrice générale de Oxfam France au nom de Oxfam international, des autorités burkinabè et des partenaires.

Cette stratégie est axée sur trois grands programmes notamment la construction de la résilience et l’action humanitaire, le renforcement de l’autonomisation économique et sociale des acteurs des chaînes de valeur agrosylvopastorales que sont les jeunes et les femmes, et un programme dénommé Citoyenneté Active et Réduction des Inégalités (CARI).

Gabon. L’Office pharmaceutique national (OPN), centrale d’achats publique de médicaments et autres produits de santé comme il se définit, entend désormais mener à bien sa mission d’approvisionnement des structures sanitaires publiques, en s’alliant à l’expert africain mPharma en tant que partenaire technique pour l’optimisation de l’approvisionnement en médicaments.

En effet, avec pour objectif de fournir des logiciels devant permettre d’automatiser les systèmes de gestion et de distribution de l’OPN, fournir des services d’évaluation de la performance de l’Office, faciliter l’accès à l’OPN au réseau mondial des fournisseurs des MAPS et surtout la mise à disposition de l’OPN de collaborateurs spécialisés à travers un programme de formation dans le cadre du transfert de compétence, cet accord s’inscrit dans une dynamique de renforcement des capacités de l’OPN.

S’inscrivant en droite ligne de sa mission d’approvisionner les structures sanitaires publiques en priorité, ce partenariat signé "en parallèle de l’investissement de 5 milliards de FCFA consenti par le FGIS pour le développement de l’OPN" comme l’a souligné Simon Essono, directeur général intérimaire, "permet donc de réunir l’ensemble des facteurs nécessaires pour une refonte opérationnelle efficace et durable".

Angola.

L'Union Européenne vient d'accorder à l’Angola un soutien financier de 38 millions de dollars pour développer l’agriculture.

Trente mille familles paysannes des provinces de Huila et de Kwanza-Sul vont bénéficier de ce financement fournis dans le cadre de la mise en œuvre du projet d'agriculture familiale et de commercialisation (SAMAP).

Ce financement servira à l'achat des semences de maïs, de haricots, de millet, de sorgho et des engrais.

Ghana.

Le quatrième poste d’accostage du terminal à conteneur n°3 du port de Tema, au Ghana, deviendra effectivement opérationnel fin octobre 2021, soit 6 mois avant le délai contractuel de livraison du chantier. C’est du moins l’assurance qu’ont donnée récemment les responsables de MPS à l’occasion de la cérémonie de remise de la certification Green Terminal à l’exploitant portuaire.

Le port de Tema qui ambitionne de devenir un hub de l’industrie portuaire en Afrique de l’Ouest et du Centre, fait l’objet d’énormes travaux entrepris par le consortium.

D’un linéaire total de 400 m, le quai n°4 qui est une extension du Terminal 3 constitué jusque-là de 3 postes d’accostage opérationnels, va permettre de porter à 1,4 km la longueur totale des quais. L’ouvrage sera dragué conformément à la profondeur des anciens quais, soit 16,9 m, afin d'accueillir les navires de dernière génération dont la capacité d’emport va jusqu’à 24 000 EVP.

Les infrastructures prévues dans le cadre du projet couvriront pour l’ensemble une superficie de 70 hectares, ce qui élargira le périmètre du terminal jusqu’à 170 hectares. Une fois achevé, ce projet d’extension permettra de porter la capacité globale du terminal à 3,7 millions d’EVP contre 2,5 actuellement, selon les responsables de la société.

Ethiopie.

L'opérateur «Ethio telecom» a lancé le service avancé 4G LTE dans la région centre-nord de l’Ethiopie conformément à son plan stratégique visant à étendre ce service dans plusieurs villes du pays.

La PDG d'Ethio telecom, Frehiwot Tamru, a souligné mardi que le lancement du service 4 g LTE apportera une contribution significative à la réalisation des efforts du pays en matière de commerce électronique.

Le service 4G LTE est lancé dans huit villes de la région centre-nord à savoir DebreBerhan, Fiche, ShewaRobit, Sululta, Sheno, Sendafa, Gerba Guracha et Legetafo où un trafic de données mobiles élevé a été observé. Afrique du Sud.

Un avion de la South African Airways (SAA) a décollé, jeudi matin, pour la première fois depuis que la compagnie aérienne a été immobilisée il y a plus d'un an.

«C'est un moment de fierté pour SAA qui se lance et redémarre aujourd'hui avec un premier vol à destination de la ville sud-africaine du Cap», a déclaré le directeur financier par intérim de la compagnie publique, Fikile Mhlontlo.

Notant que les liaisons régionales vers Kinshasa, Accra, Harare, Maputo et Lusaka devraient débuter la semaine prochaine, le responsable a précisé que la flotte de la compagnie ne représente plus que six appareils, contre 46 précédemment.

Le transporteur aérien national a traversé un processus de sauvetage d'entreprise qui a entraîné le licenciement de milliers de membres du personnel. A ce stade, seulement 88 pilotes sont actuellement employés par la SAA contre 600 avant la pandémie de la Covid-19.

Le gouvernement sud-africain avait donné, en juin dernier, son accord pour vendre 51% de la SAA à un groupe d'investisseurs, le consortium privé Takatso. Ce dernier a déclaré mardi que son objectif principal était la conclusion de l'accord sur le prix des actions avec le ministère des Entreprises publiques.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 09:56 Maroc. Revue de presse quotidienne du 29/09/2021





Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss