Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines


MAP - le Mardi 29 Décembre 2020 à 11:45 |

           

Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mardi 29 décembre :


Sénégal-Economie

La crise sanitaire rappelle aux gouvernants et autres acteurs l'impérieuse nécessité de bâtir une industrie locale forte capable à la fois de satisfaire la demande nationale et de conquérir de nouveaux espaces commerciaux, a souligné lundi à Dakar un responsable du Projet d'appui à la mobilisation des ressources et à l’attractivité des investissements (PAMRAI).

Participant à une session de formation de membres de comités de certification, Mor Fall, coordonnateur de l’unité de gestion de ce projet, a insisté sur le fait que cet objectif ne pouvait être atteint que si les produits locaux répondent aux normes internationales en matière de qualité.

Tanzanie-Mines

En Tanzanie, les recettes publiques générées par le secteur minier devraient augmenter de 33 % d'ici 2023-2024, selon le ministre tanzanien des Mines Doto Biteko.

Dans une déclaration relayée par des médias internationaux, le responsable a précisé que les recettes du secteur minier passeraient ainsi de 227 millions USD prévus pour l’exercice fiscal 2020 à plus de 302 millions USD en 2023 ou 2024.

Pour atteindre cet objectif, les autorités tanzaniennes comptent sur les retombées financières importantes attendues de l’accord signé avec le géant minier Barrick, mais aussi sur les mines d’or en production dans le pays.

Angola-Inde-échanges

Les échanges commerciaux entre l'Angola et l'Inde ont atteint 4 milliards de dollars de 2019 à 2020, avec un solde positif pour l’Inde, a déclaré l'ambassadrice indienne en Angola, Pratibha Parkar.

Selon la diplomate, New Dheli a importé du pétrole brut d'Angola pour une valeur de 3,7 millions de dollars et lui a exporté des marchandises pour un montant de 0,3 milliard de dollars.

L'Angola est le deuxième grand fournisseur de pétrole brut de l'Inde, partageant avec lui 10% de son commerce extérieur, précise-t-elle.

Mozambique-hydrocarbures

La compagnie sud-africaine de produits chimiques et de carburants «Sasol» a annoncé avoir signé un accord pour vendre sa pleine participation dans une centrale de production de gaz au Mozambique pour 145 millions de dollars (2,1 milliard de rands).

Un accord d’achat de titres a été signé avec Azura Power pour la cession de la pleine participation de Sasol dans Central Termica de Ressano Garcia (CTRG), une centrale de gaz-électricité d’une capacité de 175 MW au Mozambique.

Ethiopie-Autoroutes

Quelque 3.596.852 de voitures ont utilisé les autoroutes à péage Addis-Abeba-Adama, longue de 76 km, et Dire Dawa-Dewele (220 km), au cours de la période juillet-novembre, a affirmé un responsable éthiopien.

Au cours de la même période, les recettes des deux autoroutes ont totalisé plus de 4 millions de dollars, a ajouté le responsable en charge de la communication dans l'entreprise qui assure la gestion de ces deux projets.

Côte d'Ivoire-transport maritime

Maillon essentiel de la chaîne d'approvisionnement, le transport maritime en Côte d'Ivoire a subi le contrecoup de la pandémie de la Covid-19. En effet, le trafic global de marchandises est ressorti en retrait de 4,5% à 22 183 489 tonnes à fin septembre 2020, contre 23 218 400 tonnes à la même période de l'année précédente, selon des médias locaux.

Cette contreperformance est principalement expliquée par la baisse concomitante des exportations (-7,8% à 8 348 100 tonnes) et des importations (-2,3% à 13 835 400 tonnes).

Cette contraction de l'activité maritime est observée au niveau des deux ports du pays.

Ainsi, au Port autonome d'Abidjan (PAA), le trafic de marchandises a chuté de 4,3% à 18 672 100 tonnes sur les neuf premiers mois de l'année 2020, après le repli de 6,6% au premier semestre de la même année.

Côte d'Ivoire-croissance

La Côte d'Ivoire, 1ère économie de l'UEMOA avec un PIB de près de 60 milliards de dollars, va solliciter ce 29 décembre un emprunt de 105 milliards FCFA (160 millions d'euros) auprès des investisseurs de la région.

A cet effet, le pays émettra sur le marché des titres publics de la région des bons assimilables du trésor (BAT) de maturité 3 mois, 6 mois et 1 an.

D'un coût nominal de 1 million FCFA, la souscription des BAT se fera par adjudication et à taux multiples.

Kenya-salaires

Les enseignants et les employés du domaine financier ont dominé la liste des emplois les mieux rémunérés au Kenya pour l'année 2020, selon le dernier rapport d'enquête économique 2020 publié par le Bureau national des statistiques du Kenya (KNBS).

Le personnel de l'éducation vient en tête des fonctionnaires gagnant plus de 100.000 Ksh (environ 1000 dollars), avec 17.708 agents représentant des administrateurs, des enseignants et des enseignants du secondaire, souligne le rapport. 




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 09:56 Maroc. Revue de presse quotidienne du 29/09/2021





Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss