Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines


MAP - le Jeudi 31 Décembre 2020 à 13:29 |

           

Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du jeudi 31 décembre


 Sénégal-Economie

Le Produit intérieur brut en volume corrigé des variations saisonnières a enregistré une hausse de 3, 8 % au troisième trimestre 2020, a annoncé l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

'’Au troisième trimestre de l’année 2020, le Produit Intérieur Brut (PIB) en volume, corrigé des variations saisonnières (CVS), s’est accru de 3,8% par rapport au trimestre précédent’’, souligne la structure dans sa note d’évolution du PIB.

Le rapport rendu public mercredi lie ce résultat à une hausse de l’activité de l’ensemble des sous-secteurs : primaire (+2,0%), secondaire (+6 %) et tertiaire (+3,3%).

 Tanzanie-Energie

En Tanzanie, le ministre de l'Energie, Medard Kalemani, vient de donner un ultimatum de trois mois à Nyakanazi Power pour l’achèvement du projet de construction de la sous-station du district de Biharamulo.

La fin des travaux permettra au réseau électrique national et aux populations alentour de disposer de 72 MW de puissance supplémentaire.

« Le contractant doit finir les travaux d’ici à la fin du mois de mars. Toutes les infrastructures doivent être en place comme prévu et il n’y aura pas d’extension du délai. Le projet est déjà en retard sur la programmation [...] Il n’y aura pas de moratoire parce que les Tanzaniens ont besoin de cette électricité », a affirmé le ministre dans une déclaration à la presse.

 Angola-économie

Le programme de soutien à la production, à la diversification des exportations et à la substitution des importations (Prodesi) a financé, durant l'année 2020, 661 projets évalués à 1 milliard de dollars (727 milliards de kwanzas), a déclaré le ministre angolais de l'Économie et de la Planification, Sérgio dos Santos.

S’exprimant lors de la présentation des données sur le Prodesi pour 2020, le ministre a précisé que 1199 projets ont été soumis à la banque, dont 661 ont été approuvés et 191 sont en négociation, permettant la création de 54 241 emplois et l'enregistrement de quatre mille producteurs.

La mise en œuvre de ce Programme a permis la réduction des importations, suite à la substitution des produits importés par les produits nationaux.

 Madagascar-pêche

La Coalition malgache pour des accords de pêche équitables (CAPE) a dénoncé les accords de pêche conclus par le gouvernement de Madagascar avec des investisseurs chinois les qualifiant de «destructeurs».

Dans un communiqué, la coalition révèle que le gouvernement a signé deux protocoles permettant l'accès aux eaux malgaches à une trentaine de navires appartenant à des investisseurs chinois.

On estime a  environ 100.000 le nombre de personnes pratiquant la petite pe che dans le pays et la plupart des ressources qu’ils ciblent, e galement cible es par des chalutiers semi-industriels et industriels e trangers, sont en e tat de surexploitation.

Actuellement, la petite pêche traditionnelle fournit plusieurs centaines de milliers d’emplois directs et indirects et contribue de façon substantielle à la sécurité alimentaire du pays, souligne la Coalition.

Côte d'Ivoire-infrastructures

La Banque d'investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) dégage un financement de 36,7 millions de dollars, soit 19,73 milliards FCFA, en faveur de la Côte d'Ivoire pour la réhabilitation de la route kanawolo-korhogo, située dans le nord du pays et longue de 99 km.

L'enveloppe a été approuvée lors de la 71ème session ordinaire de l'institution qui s'est tenue le 17 décembre dernier par visioconférence.

Le projet consistera selon les détails à l'aménagement de 9 km de route, à la construction de deux échangeurs, d'une passerelle, d'un parking gros porteur, de l'aménagement de trois carrefours à Korhogo et du bitumage de plusieurs voies.

 Côte d'Ivoire-PME

Le Conseil des ministres a adopté, mercredi 30 décembre 2020, un décret portant ratification d'un accord de prêt d’un montant de 6 milliards 50 millions de FCFA, conclu le 18 septembre 2020 entre la Banque d’investissement et de développement de la Communauté économique des états de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) et la République de Cote d’Ivoire, en vue du financement partiel du projet d’appui au développement des Petites et moyennes entreprises (PME), dénommé « projet amorçage PME en république de Cote d’Ivoire ».

« Le financement à l’objet de cet accord est destiné à soutenir le développement économique et social du pays à travers la densification du tissu des PME dans les régions et les districts du pays », a indiqué le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré.

 Côte d'Ivoire-Ghana-gaz

L’ambassadeur du Ghana en Côte d’Ivoire, Frederick Daniel Laryea, a annoncé mercredi qu'un gazoduc devant faciliter l'approvisionnement des deux pays en gaz, est en construction à leurs frontières maritimes communes.

«Nous avons parlé de la collaboration qui existe dans le domaine énergétique, nous sommes en train de construire un gazoduc qui doit assurer l’approvisionnement du gaz entre les deux pays», a déclaré M. Laryea, suite à une audience que lui a accordé le président ivoirien, Alassane Ouattara.

Le diplomate ghanéen a dit s’être aussi entretenu avec le chef de l’Etat, au sujet de la commercialisation du cacao.

 Kenya-automobile

Au Kenya, les nouvelles immatriculations de véhicules ont chuté de 33 pc à 52.999 unités à fin septembre 2020, contre 79.078 unités à la même période de l'an dernier, en raison des effets de la pandémie de Covid-19, selon les données du Bureau national des statistiques du Kenya (KNBS).

La baisse de la demande de véhicules a contraint les concessionnaires de voitures d'occasion à réduire leurs prix pour faire face à cette situation et sauver leurs fonds de roulement, selon la même source.

 Afrique centrale-BDEAC-emprunts

Les différents emprunts obligataires lancés par la Banque de développement des États de l'Afrique centrale (BDEAC) sur la période 2017-2022 (500 milliards de francs) permettront de créer près de 120 000 emplois à la faveur de la phase de mise en œuvre des projets, soit 55 000 emplois de manière directe et 65 000 emplois indirectement, a fait savoir le président de la BDEAC, Fortunato-Ofa Mbo Nchama.

Les financements générés par l’institution financière seront mis à contribution dans le cadre du bitumage d’environ 2 000 km de routes dans les régions présentement difficiles d’accès, a ajouté le responsable, cité par le site d’information +directinfosgabon+. 




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 09:56 Maroc. Revue de presse quotidienne du 29/09/2021





Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss