Bulletin quotidien d'informations économiques africaines

MAP - Publié le Mercredi 13 Janvier 2021 à 11:09



Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mercredi 13 janvier :


Sénégal-Economie

L'Assemblée nationale a voté, lundi, le projet de loi portant définition et répression de l’usure, a-t-on annoncé auprès du service de communication de l’institution parlementaire.

Le projet de loi prévoit l’obligation d’associer la Commission bancaire ou la Banque centrale aux décisions de la juridiction de jugement ordonnant la fermeture temporaire ou définitive des établissements de crédit et des Systèmes financiers décentralisés SFD, en cas d’infractions aux dispositions légales sur l’usure conformément aux procédures prévues par les lois précitées, souligne la même source.

Il apporte également des innovations, notamment l’obligation de mentionner dans tout contrat de prêt, le taux effectif global (TEG), explique le rapport de la Commission des finances et du contrôle budgétaire.

Côte d'Ivoire-commerce

La balance commerciale de la Côte d'Ivoire a connu en 2019 un excédent de 1.307,5 milliards de francs CFA (2,4 milliards de dollars), a annoncé le gouvernement ivoirien. 

Ce résultat est quasiment le triple des 440,4 milliards de FCFA enregistrés en 2018, se félicite une communication en conseil des ministres consacrée aux échanges commerciaux du pays. Selon cette communication, le niveau global des échanges commerciaux a également connu une hausse de 7,4%, passant de 12.654 milliards de FCFA (23 milliards de dollars) en 2018 à 13.594,2 milliards de FCFA (près de 25 milliards de dollars) en 2019. En 2019, les exportations de biens ont connu une augmentation de 13,8% par rapport à 2018, passant de 6.547,2 milliards de FCFA (11,9 milliards de dollars) à 7.450,9 milliards de FCFA (13,5 milliards de dollars), a-t-on ajouté de même source. +++++

Côte d'Ivoire-FMI

Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé récemment un décaissement "immédiat" d'environ 280 millions $, (150,5 milliards FCFA), en faveur de la Côte d'Ivoire à la suite de l'achèvement des septième et huitième revues des programmes FEC (facilité élargie de crédit) et du MEDC (mécanisme élargi de crédit) visant à soutenir la balance des paiements.

Ces programmes, mis en œuvre ces 4 dernières années, ont permis au pays de bénéficier au total d'un appui d'un peu plus 1,2 milliard $, soit près de 649 milliards FCFA, selon des médias locaux.

Gabon-économie

Grâce au guichet numérique de l'investissement (GNI), l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI) indique avoir créé plus de 4000 entreprises durant l’année 2020 et ce malgré, le contexte particulier et difficile relatif à la pandémie mondiale de la Covid-19.

Il s’agit précisément de 3737 entreprises individuelles qui ont été créées au cours de cette période contre 519 sociétés.

Zimbabwe :

- Le Zimbabwe est sur le point d'ouvrir 97 pour cent de ses marchés à la fois aux importations et aux exportations de marchandises originaires du continent dans le cadre de l'Accord sur la zone de libre-échange continentale africaine «ZLECAf», a affirmé la Secrétaire par intérim des Affaires étrangères et du Commerce international, Beatrice Mutetwa.

«La première tranche de libéralisation du Zimbabwe commencera après la publication de l’offre tarifaire du pays qui précisera les tarifs préférentiels par an à appliquer sur les importations en provenance du continent», a déclaré Mme Mutetwa dans un communiqué, soulignant que le pays est toujours en train de conclure les dernières étapes afin de rejoindre ses homologues continentaux.

Notant que la réduction progressive des tarifs sur 97% du manuel tarifaire devrait être achevée d'ici 2030, elle a précisé que le Zimbabwe avait veillé à ce que 3% de tous les produits stratégiques soient exclus de la libéralisation.

Angola : - Une baisse d'environ 100 millions de dollars a été enregistré par les autorités angolaises sur les importations de produits alimentaires de base et d'autres biens essentiels en décembre 2020, par rapport à la même période de l'année dernière, a fait savoir le ministère de l’Industrie et du commerce.

La même source a indiqué qu'en décembre 2019, le gouvernement avait déboursé 250 millions de dollars pour les importations, alors qu'au cours du même mois de 2020, il a dépensé 152 millions de dollars.

Ethiopie-IDE

L'Ethiopie a attiré au cours des cinq premiers mois de l’année budgétaire qui a commencé le 08 juillet dernier 1,1 milliard de dollars d'investissements directs étrangers (IDE).

Ces IDE ont concerné les secteurs de la fabrication, de l'agriculture et de l'hôtellerie, Selon la Commission de la planification et du développement de l’Ethiopie. 

Pour la même période, la Commission avait fixé un objectif initial de 1,5 milliard de dollars d'IDE, est-indiqué.

Tanzanie-Mines

Le graphite naturel en paillettes qui sera produit par Armadale Capital sur le projet tanzanien de Mahenge présente les caractéristiques nécessaires pour le marché des batteries lithium-ion, selon les tests réalisés par la société en collaboration avec le Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation (CSIRO).

« Nous sommes ravis de faire progresser cette collaboration avec l'équipe de spécialistes des batteries du CSIRO, qui confirme que le graphite naturel en paillettes de Mahenge est un produit de première qualité, d’une pureté et de caractéristiques exceptionnelles », a commenté le PDG de société minière, Nick Johansen.

Alors que le marché des véhicules électriques continue de se développer, il impulsera sans doute une croissance de la demande de graphite, dynamique sur laquelle pourront capitaliser tous les producteurs, y compris Armadale.

Au Kenya, le nombre de comptes d'argent mobile enregistrés a augmenté de 6,6 millions à fin novembre 2020, les Kényans ayant profité d'une dérogation sur les frais de transfert d'argent pour des montants allant jusqu'à 1000 shillings (10 dollars), selon les données de la Banque Centrale du Kenya (CBK).

Le nombre de comptes d'argent mobile a bondi de 11% pour atteindre 65,8 millions de comptes durant la période Janvier-Novembre 2020, le gouverneur de la CBK, Patrick Njoroge, ayant annoncé en mars une dispense des frais de transfert d'argent pour des montants ne dépassant pas 1000 shillings, dans le but de freiner la propagation de Covid-19. 


Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Tous les commentaires sont modérés. marocafrik.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture !

Le Fil | Tribune