Bulletin quotidien d'informations économiques africaines

Publié le Lundi 10 Mai 2021 à 13:44 | MAP


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du lundi 10 mai :


Sénégal-TIC

L'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a donné son aval pour l’arrivée d’un opérateur d’infrastructures de télécommunications attendu pour "compléter le chainon manquant dans la chaine de valeur des communications électroniques" au Sénégal.

L’arrivée de « Helios Towers », l’opérateur en question, "n’est que l’aboutissement d’un long processus qui a permis au régulateur d’instruire, dans le respect des règles de transparence et des textes sectoriels en vigueur, le dossier de ce candidat", souligne le régulateur dans un communiqué.

Sénégal-emploi

Le recrutement annoncé de 65 000 nouveaux agents publics va débuter "la semaine prochaine sur toute l’étendue du territoire national", a annoncé dimanche le ministre sénégalais de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Insertion, Dame Diop.

’’Il s’agira, dans un premier temps, de contrats à durée déterminée (CDD), renouvelables une seule fois, avant d’aller à une autre étape’’, a-t-il précisé lors d’un forum sur l’emploi des jeunes auquel il participait à Mbour.

Burkina-mines

La mine d’or du groupe Iamgold à Essakane, au Burkina Faso, a produit un total de 113.000 onces au cours des trois premiers mois de l’année 2021, selon une annonce faite par la compagnie minière canadienne.

Cette performance représente une hausse par rapport aux 93.000 onces produites au premier trimestre 2020, mais une baisse quand on la compare aux 114.000 du trimestre bouclé fin décembre dernier.

Par ailleurs, Essakane annonce avoir vendu 114.000 onces d’or à un prix moyen de 1.793 USD l’once sur la période considérée.

UEMOA-affaires-environnement Les chefs d'entreprise présents dans l'espace UEMOA portent désormais un regard optimiste sur les conditions dans lesquelles les activités économiques se déroulent. Il suffit de jeter un coup d'œil à l'évolution de l'indicateur du chiffre des affaires (ICA) pour s'en convaincre. Celui-ci est en effet ressorti en hausse de +11,83% durant le mois de mars 2021, en rythme annuel, après l'augmentation de +2,64% du mois précédent, d'après les chiffres officiels de la BCEAO.

En outre, l'ICA évolue désormais au-dessus de sa moyenne de long terme de 100 points, ce qui suggère que globalement l'activité économique aurait retrouvé son niveau d'avant la pandémie dans l'Union.

Niger-Banques Bank Of Africa Niger (BOA Niger) démarre l'exercice 2021 sous de meilleurs auspices qu'elle n'a achevé l'exercice précédent. En effet, le résultat net de la filiale nigérienne du groupe bancaire marocain Bank Of Africa s'est raffermi de +8,9% au premier trimestre 2021 en passant de 2,12 milliards FCFA fin mars 2020 à 2,31 milliards FCFA fin mars 2021.

Cette performance est principalement liée à la baisse des frais généraux (-1,33% à 2,87 milliards FCFA), induisant une amélioration du coefficient d'exploitation qui est passé de 54,07% fin mars 2020 à 49,6% fin mars 2021, et ce, en dépit d'une aggravation du coût du risque (+2630% à 163,23 millions FCFA).

Kenya-bourse Le kényan Safaricom, première capitalisation boursière du Nairobi Securities Exchange (NSE), commence à attirer de nombreux investisseurs étrangers, depuis que ce groupe ait pris la tête d'un consortium actuellement en compétition pour obtenir une licence de télécommunications en Éthiopie.

La capitalisation boursière du groupe a atteint dernièrement près de 1600 milliards de shillings (5,6 milliards de dollars), soit son niveau le plus élevé depuis son introduction sur le marché financier kényan le 9 juin 2008. Cette situation fait aussi du groupe la troisième entreprise du secteur des télécommunications en termes de valorisation boursière dans la zone Afrique et Moyen-Orient (MENA).

Ethiopie-Parcs Industriels

Un nouveau parc agro-industriel intégré a été inauguré samedi à Bulbula dans l'Etat régional éthiopien d’Oromia par le Premier ministre Abiy Ahmed, dont la réalisation a nécessité un investissement de 9 milliards de Birr, soit environ 215 millions dollars.

Erigé sur 271 hectares, ce nouveau parc agro-industriel est dédié notamment à la transformation dans les filières des fruits, légumes, produits laitiers, la viande, la volaille, le café et les céréales.

Zambie-Dette

La Zambie démontrera encore plus l'engagement du gouvernement à rester transparent et à travailler en étroite collaboration avec tous les créanciers alors que le pays progresse vers le rétablissement de la viabilité de la dette publique, a déclaré le Secrétaire permanent du Budget et des Affaires économiques au ministère des Finances, Emmanuel Pamu.

La Zambie est devenue le premier pays africain à être en défaut de paiement à cause des répercussions économiques de la pandémie. Ce pays d'Afrique australe riche en cuivre a manqué une échéance de paiement d'un montant de 42,5 millions de dollars sur l'une de ses euro-obligations.

Le pays, qui a vu sa dette extérieure grimper à près de 12 milliards de dollars en 2020, a demandé en décembre un financement du FMI pour financer ses efforts de réforme.

Angola-Pétrole

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et les pays non-OPEP viennent de procéder à des ajustements dans le tableau de production.

Ainsi, l'Angola pourrait produire 1.283.000 barils par jour (mb/d), en mai, soit 245.000 barils de moins par rapport à la production de référence fixée à 1,528 million.

Rwanda-Electricité

La centrale hydroélectrique régionale de Rusumo, d'une capacité de 80 MW, sera opérationnelle d’ici la fin de l’année, a révélé Alloyce Oduor, un responsable du Programme d'Action Subsidiaire des Lacs Equatoriaux du Nil (NELSAP-CU) basée à Kigali

Ce projet de 340 millions de dollars US, qui devait initialement s’achever en février 2020, bénéficiera au Rwanda, au Burundi et à la Tanzanie.

A terme, cette centrale hydroélectrique lancée dans le cade du NELSAP devrait ajouter une capacité supplémentaire de 26,6 MW à chacun des pays bénéficiaires tout en renforçant l'interconnexion électrique régionale entre les pays de la région.