Bulletin quotidien d'informations économiques africaines

Publié le Mercredi 12 Mai 2021 à 13:55 | MAP


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mercredi 12 mai :


Sénégal-Afrique-Economie

Dakar abritera, les 7 et 8 juin prochains, la sixième édition du Forum international sur la finance islamique de l'Afrique de l’Ouest, qui se tiendra sous le thème "Malaisie-Afrique de l’Ouest : Bâtir le Pont de l’Economie islamique".

Selon un communiqué des organisateurs, la rencontre est annoncée comme "une plateforme qui propose aux pays de l’Afrique de l’Ouest de saisir les opportunités offertes par l’expertise malaisienne, forte d’une expérience de plus de trente années dans les secteurs les plus pointus de l’économie de la finance islamique".

Sénégal-Pêche

Plusieurs structures dont le Fonds souverain d’investissements stratégiques (FONSIS) et l’Agence nationale de l’aquaculture (ANA) ont scellé mardi un partenariat pour mutualiser leurs efforts et amorcer le développement d’une aquaculture industrielle et durable au Sénégal.

Le Bureau opérationnel de suivi du Plan Sénégal émergent (BOS) et l’Office des lacs et cours d’eau (OLAC) ont également signé la convention relative au financement, à la conception et à la gestion de futures fermes aquacoles industrielles.

L’objet de ce protocole est de mutualiser les efforts des structures signataires pour amorcer le développement d’une aquaculture industrielle et durable au Sénégal, a expliqué le ministre des Pêches et de l’Economie maritime, Alioune Ndoye.

Sénégal-télécoms

L’économie numérique constitue un "véritable catalyseur" de croissance et apporte en même temps de la valeur ajoutée et des emplois à travers les innovations et la créativité, a déclaré mardi le ministre sénégalais de l’Economie numérique et des Télécommunications, Yankhoba Diatara.

"C’est un facteur d’accroissement de notre produit intérieur brut (PIB)", a-t-il notamment dit, en présidant la cérémonie de signature du cahier des charges modifié de l’opérateur de télécommunications « Expresso Sénégal ».

Côte d'Ivoire-électricité Pour faire face à la situation de déficit d'électricité, estimé à près de 200 MW, la Côte d'Ivoire a entamé un plan de "rationnement" consistant à procéder à des coupures programmées du courant à travers le pays.

Ce déficit de production, qui donne lieu à des délestages récurrents, est officiellement expliqué par la période de sécheresse que connaît le pays qui a réduit le débit des barrages hydroélectriques ainsi qu'une panne au niveau d'une des principales centrales thermiques du pays. +++++

Kenya-banques Les déposants de la Charterhouse Bank, dont la liquidation a commencé lundi, devront recevoir leur dépôt assuré d'un maximum de 500.000 shillings (environ 45.000 dollars) dans les 30 prochains jours, a annoncé la "Kenya Deposit Insurance Corporation (KDIC).

Le PDG de la KDIC, Mohamud Ahmed, a assuré que tous ceux qui avaient déposé de l'argent auprès de la banque effondrée, après 25 ans de services, vont recevoir leurs fonds.

Ethiopie-Mobile-monnaie

L'opérateur éthiopien « Ethio-telecom » a lancé mardi «tele birr», une solution innovante d'argent mobile pour ses clients.

Ce nouveau service permet aux clients de déposer, recevoir et transférer de l'argent via leur téléphone portable dans les zones couvertes par le réseau de téléphonie mobile.

Le lancement de ce nouveau service a eu lieu lors d'une cérémonie présidée par le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed. 

Tanzanie-Mines

En Tanzanie, Evolution Energy Minerals va bientôt devenir le propriétaire du projet de graphite Chilalo, actif appartenant exclusivement à Marvel Gold, a annoncé mardi la junior minière, également active dans l'exploration aurifère au Mali, qui précise que la nouvelle société sera aussi cotée à la bourse australienne ASX.

Cette scission conjuguée à l’introduction en bourse, offre aussi l’occasion à Marvel de lever 13 millions de dollars par le biais d’une offre publique d’achat. Les fonds obtenus permettront le remboursement d’une dette de 9,5 millions USD liée au projet Chilalo.

Selon l’étude de faisabilité publiée en janvier 2020, le projet tanzanien de graphite Chilalo peut livrer en moyenne 50.000 tonnes de concentré de graphite par an sur 18 ans. Il faut un investissement de 87,4 millions USD pour lancer la production.

Afrique du Sud-douanes

Un ressortissant zimbabwéen a été arrêté récemment par la police de l'aéroport international OR. Tambo de Johannesburg en possession de 23 lingots d'or d'une valeur estimée à 750 mille dollars.

Le suspect, âgé de 33 ans, a été arrêté par l'Unité d'enquête sur les crimes organisés (Hawks) après avoir essayé d'introduire cette quantité d'or en Afrique du Sud, a indiqué Philani Nkwalase, un porte-parole de la police sud-africaine.

Il a ajouté qu'à son arrivée à Johannesburg en provenance de la capitale Zimbabwéenne Harare, le voyageur a été prié de scanner ses bagages à la section des douanes ce qui a permis de détecter 23 pièces d'or.

Les autorités de l'aéroport ont constaté que le prévenu n'a pas déclaré ses articles et n'a aucun permis ou licence pour être en possession ou transporter de l'or, ce qui a conduit à son arrestation, a poursuivi M. Nkwalase.

Zambie-Cuivre 

La production du secteur minier en Zambie devrait augmenter suite à la hausse des prix du cuivre dans les marchés internationaux, a indiqué le ministre des Mines, Richard Musukwa.

«C'est une bonne nouvelle car une fois la production augmente, le pays sera en mesure de générer suffisamment de revenus», a déclaré Musukwa, notant que les perspectives du secteur minier semblent positives compte tenu de la situation actuelle sur le marché international.

Expliquant que cette hausse des prix du cuivre est due à l'augmentation de la production de véhicules électriques qui dépendent de ce métal, le ministre a fait savoir que «plus la technologie avance, plus l'industrie aura besoin de cuivre».