Bulletin quotidien d'informations économiques africaines

Publié le Mardi 18 Mai 2021 à 12:42 | MAP


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mardi 18 mai :


Sénégal-mines-salon

La capitale sénégalaise Dakar abrite, du 2 au 4 novembre prochain, la 6eme édition du Salon international des mines (SIM-Sénégal), l'évènement minier le plus important d’Afrique de l’Ouest qui sera placé sous le thème "Promotion et développement du contenu local, levier pour une optimisation des retombées socio-économiques dans le secteur extractif".

Organisée par le ministère sénégalais des Mines et de la Géologie en association avec « AME Trade Ltd », la manifestation présentera la stratégie du département sur le secteur minier et se concentrera sur les nouveaux développements et les investissements pour une croissance et une expansion supplémentaires du secteur minier sénégalais, indique un communiqué.

Sénégal-Construction

Les prix des matériaux de construction au Sénégal ont connu une hausse de 1% en avril en comparaison de leur niveau du mois précédent, a-t-on appris auprès de l’Agence nationale de statistique et de la démographie (ANSD).

"Cette évolution résulte essentiellement de la progression des prix des matériaux de base, ainsi que des matériaux de menuiserie’’, a expliqué la structure dans sa note d’analyse de l’indice des prix des matériaux de construction rendue publique lundi.

Côte d'Ivoire-BIDC-coopération

Le président de Banque d'investissement et de développement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BIDC), Georges Donkor, entend renforcer les actions de son institution bancaire pour un soutien tangible à la Côte d’Ivoire, dans la mise en œuvre de ses projets développement.

A cet égard, son institution bancaire est engagée à mettre en œuvre les 12 projets majeurs en cours en Côte d’Ivoire estimé à près de 1,7 milliards de francs CFA, en accord avec le Plan national de développement (PND) 2021- 2025, élaboré par la Côte d’Ivoire.

La BIDC entend, également, apporter sa contribution à la réalisation des projets liés à la digitalisation, au développement humain, aux infrastructures et au secteur industriel, entre autres, conformément à leur axe de travail, a soutenu M.Donkor.

Côte d'Ivoire-internet

Le taux de pénétration de l'Internet en Côte d'Ivoire est "supérieur à 65%", a dit le ministre de l'Économie numérique, des télécommunications et de l'innovation, Roger Adom, à l'occasion de l'édition 2021 de la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l'information.

Le taux de pénétration de l’internet en Côte d'Ivoire est "supérieur à 65%, grâce aux réseaux mobiles avec les technologies 3G et 4G", a indiqué Roger Adom, dans une déclaration marquant la Journée mondiale des Télécoms et de la société de l'information célébrée chaque 17 mai.

Afrique du Sud-Croissance

La Banque mondiale (BM) a révisé à la hausse les perspectives de croissance de l'économie sud-africaine pour 2021 à 3% contre 2,6% auparavant.

«Le PIB réel de l'Afrique du Sud devrait rebondir, passant d'une contraction estimée à 7% en 2020 à une croissance de 3% en 2021, légèrement en hausse par rapport à 2,6% dans les prévisions d'octobre», souligne la BM dans un nouveau rapport.

Elle a indiqué que la croissance devrait se modérer à 1,9% en 2022, car les contraintes structurelles préexistantes, telles que les pénuries d'électricité, persistent.

La BM souligne que la reprise de la croissance en Afrique du Sud serait tirée par un rebond de l'activité mondiale, suite à la poursuite de la campagne de vaccination contre la Covid-19.

La reprise serait également tirée par une demande accrue d’exportations locales de produits de base, note-t-elle, mettant en garde que le pays est toujours confronté à de sérieux obstacles à une croissance soutenue.

Zimbabwe-Mines

La société sidérurgique Zimbabwe Iron and Steel Company (ZISCO) a appelé les investisseurs à aider à relancer les opérations de la société qui avait auparavant suscité l'intérêt de compagnies indiennes et chinoises.

Essar Africa Holdings, une unité du groupe indien Essar, avait accepté d'investir jusqu'à 4 milliards de dollars dans ZISCO en 2011, mais l'accord a échoué.

Un accord conclu par la société R&F en Chine pour investir 2 milliards de dollars en 2017 a également échoué après que les autorités de Harare ont tenté de renégocier l'accord.

Le président par intérim de ZISCO, Martin Manuhwa, a déclaré dans une circulaire que la société recherchait de nouveaux investisseurs «qui seraient intéressés par la mise à disposition de fonds (capitaux propres/dette) pour ressusciter» l'entreprise.

Tanzanie-énergie

En Tanzanie, le taux d'électrification national est passé de 67,8% en 2016 à 84,6 % en 2020, une évolution principalement portée par l’électrification des zones rurales et financée presque entièrement par des fonds publiques.

Selon les données du "Rural Energy Board" (REB), 90% des infrastructures électriques rurales en Tanzanie ont été financées par l’Etat et 10% par les autres acteurs du développement.

Soudan du Sud-FIDA-Financement

Le Soudan du Sud va bénéficier d'une subvention de 706.000 dollars du Fonds international de développement agricole (FIDA) pour aider les petits producteurs à préserver leurs moyens de subsistance pendant la crise de la COVID-19.

Ce financement bénéficiera à quelque 23.900 Sud-Soudanais vulnérables des zones régionales de Bor et Torit dans le cadre du projet de Systèmes alimentaires et de moyens de subsistance résilients, selon le FIDA.