Bulletin quotidien d'informations économiques africaines

MAP - Publié le Samedi 22 Mai 2021 à 12:15



Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du samedi 22 mai :


Sénégal-Economie

L'Etat du Sénégal procédera le 25 mai au paiement des intérêts semestriels et au remboursement partiel du capital de son emprunt obligataire dénommé Etat du Sénégal 6,30% 2015-2025 pour un montant de 3,653 milliards de FCFA (5,479 millions d’euros).

Les intérêts s’élèvent à 875 millions de FCFA et le capital à 2,778 milliards de FCFA.

Côte d'Ivoire-inflation

En Côte d'Ivoire, les prix à la consommation ont poursuivi leur renchérissement avec un nouveau pic atteint par l'inflation à +3,9% en avril 2021, en glissement annuel, après la hausse de +3,3% du mois précédent, d'après les chiffres officiels de l'Institut national de la statistique.

Les principales composantes de cette accélération de l'augmentation des prix sont les produits alimentaires et boissons non alcoolisées, les "logements, eau, gaz, électricité et autres combustibles", le transport, la santé, la communication ainsi que les "restaurants et hôtels".

Côte d'Ivoire-pétrole

La société de Gestion des stocks pétroliers de Côte d'Ivoire (GESTOCI) a mis en service, fin avril 2021, sa nouvelle sphère d’une capacité de 2000 tonnes, au terminal pétrolier Abidjan-Vridi.

La fin de la construction du réservoir est intervenue en février 2021 et la mise en observation en mars et avril.

Au cours de ladite période, l’infrastructure a subi une série de tests, notamment l’examen du bon fonctionnement de l’instrument de mesure du niveau (le jaugeur), les essais de transferts en interne (de sphère à sphère) et enfin la vérification de la '’ table de baremage’’ qui permet de déterminer la quantité de produit en fonction du niveau du réservoir.

Ethiopie-Kenya-Transport

Le Kenya ambitionne d'augmenter le flux de marchandises vers l'Ethiopie en utilisant la ligne du chemin de fer de Nanyuki.

Citant un responsable kenyan, les médias éthiopiens rapportent que le transport de marchandises vers l'Ethiopie se fera prochainement de Mombasa à Nairobi puis Nanyuki.

Les responsables du transport et de la logistique au Kenya tiendront à cet effet une réunion avec leurs homologues éthiopiens, selon les médias éthiopiens.

Zambie-ZLECAf

La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) permettra d'accélérer le commerce intra-africain et de renforcer la position commerciale du continent africain sur le marché mondial, a affirmé le Président zambien, Edgar Lungu.

Le gouvernement zambien est fermement convaincu de l'importance du commerce intra-africain dans le cadre de ce regroupement continental, a déclaré M. Lungu lors d'une audience accordée au Secrétaire général de la ZLECAf, Wamukele Mene, soulignant que "l'Afrique est un grand marché exploité par le reste du monde mais qui ne bénéficie pas de ses ressources pour sa propre croissance".

L'intégration dans le cadre de ce projet bénéficiera à la Zambie, ainsi qu'à tous les pays africains, comme elle permettra de conserver la richesse du continent en interne, a-t-il ajouté.

Le chef d'Etat a de même mis l'accent sur la nécessité "d'accompagner les discussions autour de ce projet d'actions concrètes, car la réussite de la ZLECAf est tributaire de l'engagement des pays membres et leur capacité à la mettre en œuvre".

Kenya-banques

La banque djiboutienne Salaam African Bank (SAB) a acquis la totalité des parts de Uwezo Microfinance Bank (UMFB) basée au Kenya, en situation financière très délicate.

La transaction a été finalisée par la plus grande banque de Djibouti par réseau de succursales, a annoncé jeudi la Banque centrale du Kenya (CBK) sans dévoiler le montant de la transaction.

Commentant cette nouvelle acquisition, l’institut d’émission a indiqué que la transaction renforcera le modèle commercial d’UMFB et améliorera la résilience du secteur bancaire de la microfinance au Kenya.

Pour rappel, la banque islamique qui détient 30% du total des comptes bancaires à Djibouti, est présente en Éthiopie via un bureau de représentation et au Kenya via une banque d’investissement agréée par l’Autorité des marchés de capitaux.