Bulletin quotidien d'informations économiques africaines

MAP - Publié le Mardi 1 Juin 2021 à 16:26



Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mardi 1er juin :


Sénégal-Economie

Le Conseil d'administration de la Banque mondiale a approuvé un financement de 155 millions de dollars au Sénégal en appui aux efforts visant à réduire les risques d’inondation dans les zones périurbaines de Dakar, indique un communiqué de l’institution financière internationale.

Ce financement approuvé, vendredi, vise également à améliorer les capacités de planification et de gestion intégrées des risques d’inondation dans certaines villes du pays avec Projet de gestion des eaux pluviales et d’adaptation au changement climatique (PROGEP 2). 

Madagascar-croissance

- Le taux de croissance de Madagascar devrait atteindre 3,2% durant cette année, a indiqué le Comité monétaire de la Banque centrale malgache (BFM).

Dans sa note de conjoncture économique, le Comité a ainsi revu à la baisse les prévisions de la croissance du pays fixée à 4,5% dans la loi de Finances 2021.

«La reprise économique attendue cette année pourrait être ralentie par la deuxième vague de la pandémie de Covid-19. La dynamique de l'activité productive montre des signes d’essoufflement et les indispensables mesures pour contenir la propagation du virus risquent de constituer de sérieuses entraves», prévient la BFM.

Le Comité souligne que la croissance envisagée serait essentiellement tirée par le secteur secondaire (+4,9 %), dont les industries minières (8,1 %), la branche des énergies (5,0 %) et le secteur tertiaire (+2,8 %). Cependant, le tourisme et le transport pourraient freiner la dynamique des activités de services, indique-t-on de même source qui note que pour le secteur primaire, une croissance de la production agricole de 2,6 % est attendue en 2021, contre +2,0 % en 2020.

Zimbabwe-Mines

La société sidérurgique Zimbabwe Iron and Steel Company (ZISCO) a appelé les investisseurs à aider à relancer les opérations de la société qui avait auparavant suscité l'intérêt de compagnies indiennes et chinoises.

Essar Africa Holdings, une unité du groupe indien Essar, avait accepté d'investir jusqu'à 4 milliards de dollars dans ZISCO en 2011, mais l'accord a échoué.

Un accord conclu par la société R&F en Chine pour investir 2 milliards de dollars en 2017 a également échoué après que les autorités de Harare ont tenté de renégocier l'accord.

Le président par intérim de ZISCO, Martin Manuhwa, a déclaré dans une circulaire que la société recherchait de nouveaux investisseurs «qui seraient intéressés par la mise à disposition de fonds (capitaux propres/dette) pour ressusciter» l'entreprise.

Gabon-dette intérieure

Les travaux de la Task force sur la dette intérieure, mise en place en 2020, ont permis de déceler que sur 1030 milliards de FCFA (1,57 milliard d'euros) de dette intérieure audités, 623 milliards (près de 950 millions d’euros) se sont révélés fictifs, soit un ratio de 62 %, selon le Porte-parole de la présidence, Jessye Ella Ekogha.

Ce bénéfice a été mis à profit afin de réaliser certains projets de développement.

Rwanda-entreprises

La chambre TIC du Rwanda et Bpifrance viennent de signer un accord de partenariat visant à renforcer la connexion entre les entreprises rwandaises innovantes et les investisseurs et entreprises français et européens, à travers la plateforme numérique EuroQuity.

Bpifrance et la chambre TIC du Rwanda ont convenu d'initier leur collaboration à travers un programme d'activités conjointes destiné à renforcer les liens entre les investisseurs internationaux et les entreprises rwandaises afin de favoriser l'accès au financement et aux opportunités commerciales.

Ethiopie-Barrages

L'Ethiopie compte construire 100 petits et moyens barrages dans différentes régions du pays au cours de la prochaine année budgétaire qui commence en juillet, a annoncé le Premier ministre Abiy Ahmed.

Les nouveaux barrages vont jouer un rôle important dans la sécurité alimentaire de l’Ethiopie, a souligné le Premier ministre dans une allocution à l’occasion de l’inauguration dimanche de l’autoroute Adama-Awash sur 60 km.

Tanzanie-BM La Banque mondiale a annoncé l'octroi d’un financement d’une valeur de 150 millions USD à la Tanzanie pour la mise en œuvre du Digital Tanzania Project (DTP), l'un des trois projets nationaux pour lesquels l'institution financière internationale a débloqué une enveloppe totale de 850 millions USD.

Ce financement servira pour le DTP à augmenter l'accès du gouvernement, des entreprises et des citoyens aux services Internet à haut débit de qualité, et à améliorer la capacité de l'Etat à fournir des services publics numérique

Côte d'Ivoire-industrie

En Côte d'Ivoire, le volume de la production industrielle s'est contracté de 1,6% au premier trimestre 2021, en rythme annuel, en raison d'un repli de la production des industries manufacturières (-2,7%) et des industries extractives (-1,5%), selon les chiffres officiels publiés le 25 mai 2021 dernier.

Cette baisse a été atténuée par la bonne tenue des industries de production et de distribution d'électricité, de gaz et d'eau (+3,4%) et des industries environnementales (+6,9%) qui ont contribué à hauteur de 0,5 et 0,1 point de croissance à cette évolution de la production industrielle ivoirienne.

Nigeria-pétrole

Quatre cadors de l'industrie pétrolière, à savoir Shell, Exxon Mobil, Total et Eni, vont investir 10 milliards de dollars US dans un projet au Nigeria suite à la conclusion d'un accord avec le gouvernement du pays.

Cet accord, conclu tout récemment, intervient après qu'une issue ait été trouvée à un différend entre ces majors et l'Etat nigérian au sujet d'une nouvelle taxation visant à accroitre les recettes étatiques en lien avec le secteur pétrolier.

Depuis novembre 2019, le Nigeria a adopté une nouvelle loi sur le pétrole qui soumet dorénavant les compagnies pétrolières internationales à une taxe forfaitaire de 10% sur les champs en mer et de 7,5% sur les champs on-shore, contre 5% auparavant.