Bulletin quotidien d'informations économiques africaines

MAP - Publié le Samedi 5 Juin 2021 à 11:37



​Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du samedi 5 juin :


Sénégal-Economie

Le taux de chômage des personnes en âge de travailler au Sénégal a été de l'ordre de 16, 7 % au quatrième trimestre de 2020, a indiqué une enquête de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

’’Le niveau du chômage des personnes âgées de 15 ans ou plus est évalué à 16, 7% au quatrième trimestre de 2020’’, a notamment rapporté la structure dans une étude consacrée à l’emploi au cours des trois derniers mois de 2020.

Sénégal-Agriculture

La Foire internationale de l’agriculture du Nord (FIAN) s’est ouverte, vendredi à Diama, en présence notamment du Haut-commissaire de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), Ahmed Diane Semega.

Cette foire de trois jours parrainée par l’OMVS se veut ’’un cadre qui permettra aux différents acteurs de la filière d’exposer et d’échanger sur des problématiques liées à la disponibilité de la ressource en vue d’assurer la souveraineté alimentaire des Etats’’, soulignent les organisateurs dans un communiqué.

Bénin-AFD

L'Agence française de développement (AFD) a débloqué environ 22,95 milliards de francs CFA (35 millions d'euros) au Bénin dans le cadre du financement d'un projet de construction et de valorisation du patrimoine historique, selon le gouvernemental béninois.

L'accord de ce financement a été signé jeudi à Cotonou, entre le ministre d'Etat béninois, chargé de l'économie et des finances, Romuald Wadagni, et l'ambassadeur de France au Bénin, Marc Vizy.

A cette occasion, le ministre en charge de la culture Jean-Michel Abimbola a fait observer que ce projet permettrait également de relever le défi de faire du tourisme une filière de développement économique créatrice de richesses et d'emplois, de par ses différentes composantes.

Tanzanie-Horticulture

L'entreprise GBRI a établi une ferme de fruits et légumes dans les régions d’Iringa et de Njombe situées en hautes terres du Sud de la Tanzanie, rapporte la presse locale.

Parmi ces produits figurent des tomates, des légumes à feuilles, des poivrons, des oignons et des haricots conditionnés pour le marché local et l’exportation.

Les produits frais sont acheminés vers la station de conditionnement pour un traitement final effectué sur place par le personnel, afin d'assurer la conformité en matière de sécurité alimentaire et une longue durée de conservation.

Ethiopie-Djibouti-Rail-recette

Les recettes du chemin de fer Ethiopie-Djibouti, construit par la Chine sur 752,7 km, ont totalisé 29 millions dollars us au cours des neuf premiers mois de l'année budgétaire qui a commencé en juillet, a indiqué vendredi la « Ethiopia-Djibouti Standard Gauge Railway Share Company» (EDR).

Au cours de la même période, 1,35 million de tonnes de marchandises et 15.480 passagers ont été transportés, selon la compagnie.

Kenya-Burundi-coopération

Les Chambres de commerce du Kenya et du Burundi viennent de signer un accord portant sur la suppression des barrières tarifaires en vue de faciliter le transport par camion, entre les deux pays, de marchandises telles que les produits pharmaceutiques, le pétrole, les produits agricoles à valeur ajoutée.

La convention bilatérale qui vise à stimuler les relations commerciales, entre ces deux pays de l'Afrique de l’Est, fait suite à la visite d’Etat de deux jours effectuée par le président burundais Evariste Ndayishimiye au Kenya du 31 mai au 1er juin.

Afrique du Sud-FMI-Croissance

Le Fonds monétaire international (FMI) a mis en garde l'Afrique du Sud contre la persistance de la crise économique due, principalement, aux problèmes des entreprises publiques et au manque de la croissance économique.

«L'Afrique du Sud a été très durement touchée par la pandémie du Covid-19. En 2020, la production s'est fortement contractée et les pertes d'emplois ont été importantes, malgré les actions opportunes des autorités pour soutenir les groupes les plus vulnérables et les entreprises touchées», a déclaré une équipe du FMI qui a tenu des réunions virtuelles avec des responsables du gouvernement sud-africain pour examiner les récents développements économiques et les perspectives de l'économie.

Elle a expliqué que les finances publiques du pays ont beaucoup souffert, alors que le déficit budgétaire et la dette publique ont augmenté considérablement en raison de la récession et des dépenses liées à la pandémie.

Angola-Investissements

L'Angola souhaite attirer davantage d’investissements étrangers directs (IED) et renforcer ses relations avec tous les investisseurs et créanciers internationaux, a indiqué la ministre angolaise des Finances, Mme Vera Daves.

«Notre programme de réformes économiques accorde la priorité aux investissements étrangers directs, non seulement avec la Chine, mais également avec d’autres partenaires internationaux», a déclaré Mme Daves lors d’un webinaire.

La ministre a, à cette occasion, mis l’accent sur les réformes macro-économiques en cours dans le pays, en particulier celles qui concernent la viabilité de la dette publique. "Nous voulons apporter une valeur ajoutée à notre économie en créant des emplois et nous essayons d’améliorer nos relations avec nos partenaires économiques.