Bulletin quotidien d'informations économiques africaines

Publié le Mardi 13 Juillet 2021 à 11:25 | MAP


​Addis-Abeba - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mardi 13 juillet :


Afrique du Sud-FMI

La persistance de la crise économique en Afrique du Sud est due, principalement, aux problèmes des entreprises publiques et au manque de la croissance économique, a indiqué le Fonds monétaire international (FMI).

«L'Afrique du Sud a été très durement touchée par la pandémie du Covid-19. En 2020, la production s'est fortement contractée et les pertes d'emplois ont été importantes, malgré les actions opportunes des autorités pour soutenir les groupes les plus vulnérables et les entreprises touchées», a déclaré une équipe du FMI qui a tenu des réunions virtuelles avec des responsables du gouvernement sud-africain pour examiner les récents développements économiques et les perspectives de l'économie.

Elle a expliqué que les finances publiques du pays ont beaucoup souffert, alors que le déficit budgétaire et la dette publique ont augmenté considérablement en raison de la récession et des dépenses liées à la pandémie.

Somalie-Télécoms

L'opérateur de téléphonie mobile Hormuud Telecom portera son taux de couverture télécoms 4G à 100% en Somalie d’ici 2023, a annoncé Ahmed Mohamud Yuusuf, président-directeur général de la société.

«L’augmentation de l'accès à Internet 4G est essentielle pour que la Somalie atteigne son objectif de devenir une économie sans numéraire (…) l'accès aux données à haut débit est désormais un droit de l'homme. C'est une exigence fondamentale pour les pays en développement afin de fournir des services vitaux tels que l'aide et les envois de fonds internationaux», a-t-il soutenu.

En 2019, le gouvernement de Somalie, à travers son ministère des Postes, des Télécommunications et de la Technologie, a adopté une stratégie nationale des TIC dans l’optique de faire de la connectivité un socle de développement social et économique, un moteur de l’efficacité publique.

Djibouti-Banques

East Africa Bank, l'une des trois banques islamiques opérant à Djibouti est proche d’obtenir une garantie d’un montant maximal de 5 millions de dollars, fournie par la Société financière internationale (SFI) dans le cadre de son programme mondial de financement du commerce.

Ce financement qui soutiendra les entreprises locales d’import-export engagées dans le commerce transfrontalier, devra permettre, selon la SFI, de maintenir le flux de biens essentiels (équipements médicaux et autres marchandises) dans le pays.

Angola-Pétrole

L'Angola aura une production de pétrole brut suffisante pour alimenter ses raffineries dont les travaux sont déjà en cours, a indiqué le président de la Commission exécutive de l'Unité d’exploration et de production de la compagnie nationale Sonangol, Ricardo Van-Deste.

«En évaluant la capacité actuelle et celle de conversion du pétrole brut au niveau des raffineries de Cabinda, Soyo, Lobito et Luanda, on peut prévoir, sans doute, assez de pétrole pour les alimenter», a déclaré Van-Deste à la presse.

Il a de même souligné que cette production devrait peut-être être achetée par ces raffineries à des prix compétitifs sur le marché.

Actuellement, l'Angola a une production quotidienne de 1,2 million de barils de pétrole brut, un volume qui pourrait évoluer, dans un proche avenir, avec l'entrée en action de nouveaux gisements.