Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain
           

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines

Publié le Vendredi 16 Juillet 2021 | MAP



​Addis-Abeba - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du vendredi 16 juillet :


Afrique du Sud-Infrastructures-Ferroviaires

Près de 300 millions de dollars ont été perdus à cause du vandalisme et des vols qui affectent les infrastructures ferroviaires en Afrique du Sud, a indiqué la compagnie sud-africaine des chemins de fer (Prasa).

"Prasa a été confrontée à des niveaux élevés de vandalisme au cours des derniers mois", a déclaré le directeur général du groupe, Zolani Matthews, lors d'un point de presse, affirmant que le conseil d'administration se concentre désormais sur le renforcement des moyens de surveillance et de sécurité.

Il a signalé ainsi que davantage de personnel de sécurité avait été recruté et différentes options technologiques sont en cours d'examen pour protéger les actifs de la compagnie.

Le phénomène du vandalisme et du pillage des infrastructures ferroviaires en Afrique du Sud suscite l'inquiétude des autorités sud-africaines, notamment depuis la mise en place du confinement visant à endiguer la pandémie de la Covid-19.

Le ministre des Transports, Fikile Mbalula, a déclaré récemment devant le Parlement que 2.991 incidents de vol et de vandalisme avaient été signalés dans toutes les régions du pays entre avril 2020 et janvier 2021.

Ethiopie-Belgique-Aérien

Le groupe éthiopien «Ethiopian Airlines Cargo and Logistics Services» et « Liege Airport » ont annoncé le renouvellement de leur partenariat jusqu'en 2026.

«Ethiopian Airlines Cargo and Logistics Services, le plus grand opérateur de réseau de fret d’Afrique, et Liege Airport travaillent ensemble pour renforcer les opérations liées au transport de marchandises entre l’Europe et l’Afrique», souligne-t-on.

Kenya-PME Les prêts restructurés par les petites et moyennes entreprises du Kenya ont décuplé en 2020 par rapport à un an plus tôt, en grande partie en raison de l'impact de Covid-19, a annoncé jeudi la banque centrale.

La banque centrale a pris des mesures l'année dernière pour aider ces entreprises à survivre au ralentissement économique provoqué par le coronavirus, beaucoup risquant de fermer.

Zambie-FMI

Le gouvernement zambien et le Fonds monétaire international (FMI) ne sont pas encore parvenus à s'entendre sur les termes d'un programme de réforme économique qui permettra au pays d'accéder au financement, a indiqué le ministère zambien de l'Economie.

«Il a été convenu conjointement que la Zambie et le FMI poursuivront les discussions politiques au moment opportun pour finaliser le calendrier de mise en œuvre du train de réformes nécessaires pour l'adoption du programme appuyé par la Facilité élargie de crédit (FEC)», a souligné le ministère dans un communiqué.

Il a de même précisé que «des progrès significatifs ont été accomplis concernant le programme de réforme des politiques visant à restaurer les finances publiques et la viabilité de la dette, tout en garantissant les objectifs de développement de la Zambie et en assurant la protection sociale des plus vulnérables».

La Zambie est devenue le premier pays africain à être en défaut de paiement à cause des répercussions économiques de la pandémie. Ce pays d'Afrique australe a manqué une échéance de paiement d'un montant de 42,5 millions de dollars sur l’une de ses euro-obligations.

Le FMI a indiqué récemment qu'un accord avec la Zambie sur un programme économique, qui constituera la base du plan de restructuration de la dette du pays, est prévu avant les élections d'août 2021.

Tchad-Infrastructures

Le gouvernement tchadien et le groupe de construction, ABTP, ont signé un protocole d'accord destiné à doter la capitale N’Djamena et d’autres villes d’infrastructures économiques et de développement.

Le directeur général de l’ABTP, Ouedraogo Ousmane, a déclaré que son entreprise vient « avec un milliard d’euros d’investissement », pour appuyer le Tchad dans le bitumage des routes et la construction de bâtiments de haut et moyen standing.

« Ce projet sera réalisé dans le respect de l’environnement, le respect du cahier des charges et le respect du délai », a-t-il assuré dans une déclaration à la presse.



Derniers tweets