Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines


MAP - le Mercredi 4 Août 2021 à 10:45 |

           

​Addis-Abeba - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mercredi 04 août:


Ethiopie-Télécom-Libéralisation

Les autorités éthiopiennes comptent mettre en vente la deuxième licence de téléphonie mobile au cours de ce mois d'août, a indiqué un responsable au ministère éthiopien des Finances.

De son côté, le directeur général de l'Autorité éthiopienne des communications, Balcha Reba, cité par l'agence Ecofin, a fait état de quelques changements qui ont été apportés à cette deuxième licence pour augmenter sa valeur, notamment la fourniture du service financier mobile.

Kenya-Emploi-Entreprises

Le gouvernement kényan a lancé un projet visant l'adoption d’une approche de la formation professionnelle en alternance permettant aux étudiants de passer 60 % de leur temps universitaire à travailler dans une entreprise locale.

Pour les autorités kényanes, le choix de la formation professionnelle en alternance contribuera à l'amélioration des opportunités d'emploi pour les jeunes.

Quatre établissements ont déjà signé des partenariats avec des entreprises locales pour accueillir les étudiants dans le cadre de ce projet baptisé Initiative kényane pour l'enseignement et la formation professionnels (KEVET).

«Le projet KEVET permettra de répondre aux besoins de l'économie du pays qui nécessite des jeunes énergiques et bien formés », a déclaré Dr Kipkirui Langat, directeur général de l'Autorité de l'enseignement et de la formation techniques et professionnels (TVETA), partenaire du projet.

Angola-FMI-Financement

Le gouvernement angolais examine les différentes options possibles pour mettre en place un deuxième programme de financement avec le Fonds monétaire international (FMI), dès la fin de l'actuel programme estimé à 4,5 milliards de dollars, a indiqué la ministre angolaise des Finances, Vera Daves.

«Les différentes options qui s'offrent sont en cours de discussion et d'évaluation. En concertation avec l'équipe du FMI, les avantages et les inconvénients de chaque option sont évalués pour prendre la décision finale», a déclaré Mme Daves.

Elle a ajouté que «le FMI nous a beaucoup soutenu techniquement et financièrement. Nous restons attachés au premier programme et nous sommes très optimistes quant au résultat de la prochaine évaluation».

Quant à l'impact de la pandémie de la Covid-19 sur l'économie angolaise, Mme Daves a déclaré qu'elle a eu des effets forts, directs et indirects, citant, entre autres, l'augmentation des dépenses de santé, la baisse des prix du pétrole et la baisse de la croissance du pays.

Les réformes mises en place par le gouvernement «ont beaucoup secoué le pays car nous importons beaucoup plus que ce que nous consommons», a-t-elle relevé, signalant que cela a eu aussi une grande influence sur l'inflation.

Zambie-Inflation

Le taux d’inflation annuel de la Zambie a augmenté de 0,5 point de pourcentage en mai par rapport à avril, a annoncé l’Agence nationale des statistiques.

Le taux d'inflation annuel, tel que mesuré par l'indice des prix à la consommation, est passé à 23,2% en mai contre 22,7% en avril, le plus élevé en 18 ans.

Cela était principalement attribué à l'augmentation des prix des produits alimentaires tels que le poisson, les huiles et les graisses, précise l’Agence dans un communiqué.

Elle a de même souligné que l'inflation alimentaire avait augmenté à 28,5% en avril, contre 27,2% le mois précédent.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 09:56 Maroc. Revue de presse quotidienne du 29/09/2021





Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss