Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines


MAP - le Mardi 17 Août 2021 à 10:30 |

           

​Kigali - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mardi 17 août 2021:


Somalie-Télécoms

- Après le 31 août, les fournisseurs d'infrastructures de communication et les fournisseurs d'applications, de services et d'accès Internet (FAI) qui ne se sont pas dotés d’une licence d’exploitation ne pourront plus opérer en Somalie, a averti l’Autorité nationale des communications (NCA) de Somalie.

La mise en ordre que mène actuellement la NCA est la continuité d’une restructuration profonde du marché télécoms engagée par le pays depuis 2017, après 26 ans de vide juridique.

Selon la NCA, le cadre de licence unifiée entré en vigueur en février 2020 et auquel doit se conformer toute société désireuse de fournir des services TIC dans le pays a été pensé pour promouvoir l’innovation technologique et fournir un environnement plus propice à la croissance du marché.

Avec l’acquisition de licence d’exploitation par les fournisseurs de divers services TIC et Télécoms, le gouvernement somalien enregistrera des revenus financiers qui n’étaient jusqu’ici comptabilisés nulle part. Il bénéficiera également d’une vision claire du marché télécoms national qui lui profitera également en termes de fiscalité.

Afrique du Sud-Femmes-autonomisation

- Le gouvernement sud-africain est appelé à déployer plus d'efforts en matière d'autonomisation des femmes, a indiqué l'expert sud-africain en matière de responsabilité sociale des entreprises, Shawn Theunissen.

«L'autonomisation des femmes ne doit pas être considérée comme un luxe ou un projet d'investissement social, mais plutôt comme un impératif et une opportunité pour stimuler la croissance économique», a déclaré M. Theunissen, notant que «pour réaliser un changement réel, une intervention décisive est nécessaire».

Revenant sur les difficultés rencontrées par les femmes entrepreneures dans la mise en place de leurs projets, l'expert a souligné que l'un des obstacles majeurs est celui de l'accès au financement.

«En Afrique du Sud, l'écart entre les sexes en matière d'accès au financement est flagrant. Alors qu'un nombre similaire d'hommes et de femmes entrepreneurs ont demandé un financement dans le pays, 42% contre 38% respectivement, les hommes étaient plus susceptibles de recevoir un financement», a-t-il observé.

Angola-FMI

- Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé le déboursement immédiat de 772 millions de dollars en faveur de l'Angola dans le cadre d'un crédit de trois ans signé en 2018 avec l'institution pour réformer son économie.

Selon un communiqué, l'institution internationale autorise le versement d'une tranche du crédit total de 3,7 milliards de dollars qui avait été accordé à l'Angola pour réformer son économie, s'ouvrir au secteur privé et améliorer sa gouvernance.

Le Fonds a aussi indiqué être favorable à une extension de la suspension du service de la dette jusqu'à fin décembre 2021 demandée par l'Angola à ses créanciers.

Avec la pandémie de Covid-19, le FMI avait en outre autorisé une augmentation de crédit de 765 millions de dollars afin d'aider les autorités à lutter contre l'épidémie.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 09:56 Maroc. Revue de presse quotidienne du 29/09/2021





Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss