Bulletin quotidien d'informations économiques africaines

Publié le Vendredi 27 Août 2021 à 12:12 | MAP


​Kigali - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du vendredi 27 août 2021:


Kenya-Rwanda-Banques

- Le groupe financier kényan KCB Group a finalisé le processus de rachat entamé en novembre 2020 de la Banque Populaire du Rwanda.

«La transaction a été réalisée, KCB Group assume la propriété et le contrôle des opérations de la Banque Populaire du Rwanda à compter du 25 août 2021», peut-on lire dans un communiqué relatif à cette opération.

D'après la société kényane, KCB Group fusionnera ses actifs bancaires au Rwanda dans l’optique de mettre sur pied une banque solide.

Tanzanie-Mines

- La Tanzanie disposera dans quelques mois d’une nouvelle mine de graphite, a fait savoir la compagnie minière Walkabout Resources, annonçant le début des travaux de construction au projet Lindi Jumbo.

Pour le gouvernement tanzanien qui cherche à accroître ses revenus miniers, l’entrée en production prochaine de Lindi Jumbo est une bonne nouvelle. Sur sa durée de vie de 24 ans, le projet devrait en effet générer 1,4 milliard de dollars de revenus, dont une partie sera reversée à l’Etat sous forme de redevances minières et d’impôts.

La mine devrait produire annuellement 40 000 tonnes de graphite, selon l’étude de faisabilité publiée en mars 2019. Cela fera bientôt de la Tanzanie l’un des principaux fournisseurs mondiaux de graphite, si on y ajoute la production des autres projets en développement dans le pays, notamment ceux de Mahenge Liandu et de Chilalo.

Angola-Pétrole

- L'Angola aura une production de pétrole brut suffisante pour alimenter ses raffineries dont les travaux sont déjà en cours, a indiqué le président de la Commission exécutive de l'Unité d’exploration et de production de la compagnie nationale Sonangol, Ricardo Van-Deste.

«En évaluant la capacité actuelle et la capacité de conversion du pétrole brut au niveau des raffineries de Cabinda, Soyo, Lobito et Luanda, on peut prévoir avec certitude assez de pétrole pour les alimenter», a déclaré Van-Deste à la presse.

Il a de même souligné que cette production devrait peut-être être achetée par ces raffineries à des prix compétitifs sur le marché.

Actuellement, l'Angola a une production quotidienne de 1,2 million de barils de pétrole brut, un volume qui pourrait évoluer, dans un proche avenir, avec l'entrée en action de nouveaux gisements.

Afrique du Sud :

- Le succès des jeunes entrepreneurs libérera leur potentiel créatif pour résoudre les défis de développement auxquels le continent africain est actuellement confronté, ont indiqué des experts économiques sud-africains.

«Nous devons exploiter l'énergie et la créativité de nos jeunes entrepreneurs. Nous devons trouver des moyens de les aider à développer leurs plans d’affaires, leurs compétences et à créer un écosystème de soutien qui leur permettra de se développer», ont déclaré des experts lors d’un forum virtuel.

Ils ont reconnu qu'il y a beaucoup de travail à faire pour que l’Afrique profite pleinement de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf). «Nous devons renforcer l'infrastructure qui relie nos économies, nos entreprises et nos citoyens. Cela doit inclure non seulement les infrastructures de transport, mais également le secteur des TIC», soutiennent-ils.

Le projet de stratégie de commerce électronique en Afrique fournira la base d'une amélioration spectaculaire du commerce électronique dans la région, notent-ils.