Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Bulletin quotidien de l'écologie en Afrique du 25/12/2020


MAP - le Vendredi 25 Décembre 2020 à 12:15 |

           

Dakar - Voici le bulletin de l'écologie en Afrique pour la journée du vendredi 25 décembre :


 Gabon :

-- L'Agence nationale des parcs nationaux vient de se doter d’une nouvelle technologie pour lutter contre le braconnage au sein du parc national de la Lopé, situé dans la province de l’Ogooué-Ivindo (nord-est), rapporte +Gabonreview+. 

Composée de 200 pièges photographiques et d’un algorithme, ce système dénommé "Mbaza AI", sans connexion Internet, dispose d’une capacité d’analyse rapide des données.

 Afrique du Sud: 

- Le gouvernement sud-africain s'est doté d'un nouveau plan d'action national pour la conservation et la gestion des requins (NPOA-Sharks), a indiqué la ministre sud-africaine de l'Environnement, des Forêts et des Pêches, Barbara Creecy.

«Les activités illégales, les filets maillants et une ignorance générale concernant les activités de protection des requins et des raies ont mis 14% de ces espèces en danger ou en danger critique», a souligné Mme Creecy, mettant en garde que le poisson-scie qui s'est localement éteint devrait servir de leçon sur ce qui peut arriver à d'autres espèces.

Suite aux menaces qui planent sur les populations des requins en Afrique du Sud, le département de l'Environnement a désigné en mai dernier un groupe d’experts en vue de réexaminer le NPOA-Sharks de ce pays d'Afrique australe.

 Madagascar :

- Plus de 5 Ha de surface du Parc Analamanga, à Madagascar, seront recouverts de Paulownia, une espèce à croissance rapide qui protège le sol et dont la capacité d'absorption de carbone est 10 fois plus élevée que les autres espèces, indique le ministère malgache de l’Environnement.

«Le Paulownia peut également être exploité dans la fabrication de meubles et de produits artisanaux», souligne la même source dans un communiqué, notant que le ministère, dans sa politique de reforestation de Madagascar, projette de planter des espèces à croissance rapide et des arbres fruitiers ayant la capacité de revaloriser le sol et de renforcer la protection de l’environnement.

Le gouvernement encouragent non seulement les citoyens, à travers le projet «un enfant, un arbre», mais aussi les organismes publics et privés ainsi que les entreprises à contribuer largement au reboisement et à la reforestation du pays.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 09:56 Maroc. Revue de presse quotidienne du 29/09/2021





Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss