Bulletin quotidien de l'écologie en Afrique

MAP - Publié le Lundi 31 Mai 2021 à 12:38



Dakar - Voici le bulletin de l'écologie en Afrique pour la journée du lundi 31 mai :


Sénégal :

-- Les pouvoirs publics sénégalais ont pris les dispositions nécessaires pour en finir avec les inondations au Sénégal '’d’ici quelques années’’, assure le directeur général de l’Agence de développement municipal (ADM), Cheikh Issa Sall.

’’Nous sommes très confiants que d’ici quelques années, on ne parlera plus d’inondations au Sénégal, parce que tout simplement le président de la République, Macky Sall, a pris toutes les dispositions idoines pour lutter efficacement et définitivement contre ce phénomène’’, a-t-il notamment souligné, samedi, en marge d’une assemblée générale initiée par le mouvement ’’Agir avec Macky pour le développement de Mbour’’ (AMDEM Ça Kanam), à Mbour.

Afrique du Sud:

-- Les ONGs de protection de l'environnement en Afrique du Sud ont appelé les entreprises du pays à redoubler d'efforts en vue d'atteindre l'objectif d'une économie neutre en carbone d'ici 2050.

«Tous les secteurs économiques sud-africains doivent déployer davantage d'efforts afin d'assurer la transition vers une économie à zéro carbone», a indiqué la responsable du programme de réduction des émissions de carbone du Fonds mondial pour la nature (WWF) en Afrique du Sud, Louise Naudé.

Par ailleurs, a-t-elle signalé, certaines entreprises sud-africaines à fortes émissions de carbone considèrent que le passage à une économie écoresponsable constituerait un risque pour elles, appelant celles-ci à prendre exemple sur les entreprises qui ont entamé le changement de leur modèle industriel pour se conformer aux exigences environnementales.

-- L'Alliance pour l'action climatique en Afrique du Sud (Acasa), un réseau d'organisations engagées pour une économie à zéro carbone, a souligné que la réalisation de la neutralité carbone pour l'économie sud-africaine d'ici 2050 nécessite une collaboration entre les entreprises, le gouvernement et la société civile.

L'économie sud-africaine est fortement basée sur les combustibles fossiles, a regretté Acasa, rappelant que le pays est actuellement confronté à une récession économique qui a été exacerbée par la pandémie de la Covid-19.

Rwanda :

Le président rwandais, Paul Kagame, a appelé dimanche à la promotion des investissements dans l'énergie verte dans les pays en développement, soulignant qu'elle pourrait jouer un rôle de taille dans la relance économique post-Covid-19.

Le dirigeant rwandais s'exprimait lors du sommet P4G, organisé virtuellement sous le thème "Une relance verte inclusive".

«L'investissement dans les technologies et industries vertes (…) constitue une stratégie clé pour garantir une reprise post-covid plus inclusive», a insisté le président Kagame, relevant que la croissance verte permettra également de protéger la biodiversité et d’améliorer la gestion durable des terres, des eaux et des ressources forestières.

La croissance verte pourrait également être une source essentielle d'emplois de haute qualité pour les jeunes, a-t-il ajouté.

Gabon :

-- La ville de Mékambo (nord-est) a vécu ces derniers jours sous le rythme de manifestations des populations ayant parfois dégénéré pour protester contre les dégâts causés par les éléphants dans leurs plantations.

Le conflit Homme-Faune est récurrent au Gabon. L'Etat avait lancé un projet de construction de barrières électriques dans les bourgades pour sécuriser les cultures de 1000 familles.

Il compte, jusqu'à présent, 13 dispositifs de ce type sur des sites témoins dans quatre provinces (Ogooué-Ivindo, Estuaire, Ogooué-Maritime et Nyanga), selon le ministère de l'environnement.