Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain
           

Bulletin quotidien de l'écologie en Afrique

Publié le Jeudi 8 Juillet 2021 | MAP



Dakar - Voici le bulletin de l'écologie en Afrique pour la journée du jeudi 8 juillet :


Côte d'Ivoire-BAD :

Le Fonds vert pour le climat (FVC) de l'ONU vient d'approuver un financement de 170,9 millions de dollars, soit 94,52 milliards FCFA, en faveur de la Banque africaine de développement (BAD) pour le programme Leaving Energy Access Finance Framework (LEAF).

LEAF est programme qui cible 6 pays africains à savoir le Ghana, la Guinée, l'Éthiopie, le Nigéria, la Tunisie et le Kenya. Il vise à débloquer des financements en faveur des projets d'énergies renouvelables décentralisés (ERD) dans ces pays ciblés et à accroître les investissements du secteur privé dans ce segment de marché.

Angola :

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) vient de lancer à Menongue, dans la province de Cuando Cubango, une formation sur la surveillance et la lutte contre les sauterelles à l'aide d’"Elocust3".

Cette formation de deux jours est suivie par 25 agents du ministère de l'Agriculture et de la Pêche, provenant des provinces de Huambo, Bié et Cuando Cubango.

La formation de la FAO, initiée en partenariat avec le ministère de l’Agriculture et de la Pêche, vise à doter les agents des connaissances leur permettant de combattre l’assaut des crickets et de protéger les moyens de subsistance dans les zones affectées.

La peste acridienne a dévasté 2.250 hectares de cultures de maïs, de mil et de sorgho dans la province Cuando Cubango, rappelle-t-on.

Rwanda :

Le Rwanda a accompli des progrès importants en matière de protection de la biodiversité, selon le dernier bilan actualisé des aires protégées des pays membres de la Commission des forêts d'Afrique centrale (COMIFAC).

Le rapport intitulé «Aires protégées d’Afrique centrale : Etat 2020», réalisé par l'Observatoire des forêts d'Afrique centrale (OFAC), révèle que le Rwanda a réussi à renforcer son réseau d’aires protégées grâce au développement de l'écotourisme.

Les aires protégées ont augmenté en termes de superficie, indique le rapport de l’OFAC, soulignant que de nombreux défis restent à relever pour une gestion efficace de la biodiversité, notamment le renforcement de l’implication des communautés locales, des fondations et des ONG expertes en matière d'environnement dans le processus de décision.

Selon l’OFAC, la protection de la biodiversité via la réduction des émissions dues à la déforestation demeure l’un des principaux axes de l’atténuation et de l’adaptation au changement climatique en Afrique.

Kenya : Les pays africains ont été invités à promouvoir un secteur agricole inclusif et transformateur pour renforcer la sécurité alimentaire et la nutrition dans le contexte de pandémie de COVID-19 et de défis liés au changement climatique.

Hailemariam Desalegn, président de l'Alliance pour la révolution verte en Afrique (Alliance for Green Revolution in Africa, AGRA) et ancien Premier ministre éthiopien, a souligné mercredi que la pandémie de COVID-19 a rendu urgente la promotion d'une agriculture inclusive qui rassemble tous les pays du continent et ses citoyens.

"Dans le contexte de pandémie de COVID et de défis climatiques, l'Afrique doit travailler avec ses jeunes, ses femmes, ses hommes, ses enfants et ses dirigeants politiques pour changer son système alimentaire", a-t-il déclaré lors d'un événement virtuel organisé à l'occasion du lancement du sommet de l'AGRA qui se tiendra cette année du 6 au 10 septembre dans la capitale kényane Nairobi