Menu
              
AFAJDAR Anouar - MAP | Publié ici le Mercredi 26 Janvier 2022

CAN : Le Maroc en quart de finale




Yaoundé – Au terme d’un match compliqué au début, mais, crescendo, à sens unique, les Lions de l’Atlas ont fini par éteindre les Flammes du Malawi (2-1), grâce à un envol d’En-Nesyri et une merveille de Hakimi. Ils sont en quart de finale.


Les parades de Thom, les merveilles de Boufal et le retour d’En-Nesyri
L’entame de la première mi-temps a été confuse de la part des Lions de l’Atlas qui n’ont pas trouvé les moyens pour développer leur jeu. Des petites passes ici et là et c’est tout.
Le capitano Ghanem Saïss a conduit une défense composée de Agured, de Masina et de Hakimi. Au milieu de terrain, on retrouve Amrabet, Amallah et Louza, et Boufal, El Kaabi et En-Nesyri en attaque.
Très bien regroupés, les Malawiens ont transformé la première occasion qu’ils ont créée et de quelle manière ! Un tir surpuissant du virevoltant Mhongo a trompé le portier marocain.
Les Nationaux ont, par la suite, pris les choses en main et exercé une pression énorme sur les buts adverses. Tantôt par Louza, parfois par Boufal et puis En-Nesyri.
Le même Mhongo qui a inscrit le premier but a failli doubler la mise, mais il n’était pas sur son pied préféré et son tir du gauche est passé tout près des buts de Bounou.
Les minutes qui suivent n’ont pas apporté grand-chose, jusqu’au coup-franc de Hakimi à la 27 minute du jeu, magnifiquement sorti par le gardien.
Cinq minutes plus tard, Saïss à la réception d’un centre de Louza trouve la barre transversale, avant que En-Nesyri ne rate un face-à-face avec le gardien après un effort remarquable de Boufal sur le côté gauche.
Et à cinq minutes de la fin de la première période, Hakimi trouve encore une fois le poteau après un travail magnifique de Boufal sur le côté droit cette fois-ci. Et puis des occasions de Boufal, puis Boufal, puis Boufal… mais pas de buts.
Au temps additionnel de la première période, En-Nesyri s’est envolé comme il l’a fait entre Ramos et Piqué en Coupe du monde, pour mettre au filet une forte tête qui a battu le gardien malawien.
Hakimi…
Dès le coup d’envoi de la deuxième période, les Lions de l’Atlas sont allés chercher les buts adverses pour mettre ce deuxième but libérateur, mais un tir de Boufal est parti loin des buts. Tout juste après, les Flammes ont répondu de la même manière par Madinga.
Et après c’est le même style de jeu de la part des deux sélections. Une défense malawienne à onze et des attaques marocaines.
A la 52è minute, Ryan Mmaee a effectué son entrée en jeu pour la première fois dans cette CAN. El Kaabi lui a cédé sa place.
Le nouvel entrant était tout près de breaker pour les Lions mais son tir a été contré par la défense. Ensuite, un penalty, plutôt bien clair, a été refusé au Maroc après le recours à la VAR.
Même place, même endroit
C’est incroyable mais vrai. Exactement comme il l’a fait contre le Gabon, Achraf Hakimi a placé encore une fois un coup-franc inimaginable pour libérer les siens d’une pression énorme. Quelle merveille ! Son ami Mbappé va sûrement lui écrire encore une fois… Crazy !
A la 77ème minute, En-Nesyri avait l’occasion d’inscrire un doublé, mais son tir a été contré en corner, cependant pas accordé au Maroc.
Les Lions de l’Atlas ont essayé par la suite de temporiser sans prendre de risque pour conserver leur avantage.