(COVID-19) Maroc : lancement de la campagne nationale de vaccination contre le coronavirus

Xinhua - Publié le Vendredi 29 Janvier 2021 à 12:10




Rabat - Le roi Mohammed VI du Maroc a procédé jeudi à Fès au lancement de la campagne nationale de vaccination contre le nouveau coronavirus, a rapporté l'agence officielle MAP. Il a reçu à cette occasion sa première dose de vaccin. Cette campagne sera gratuite pour l'ensemble des citoyens marocains et résidents de 17 ans et plus, avec pour objectif d'immuniser 30 millions d'entre eux, soit à peu près 80% de la population, de réduire, puis d'éliminer les contaminations et les décès dus au COVID-19 dans la perspective d'un retour progressif à une vie normale.

Le Maroc a reçu mercredi une première livraison du vaccin conçu par le laboratoire chinois Sinopharm, lequel a obtenu l'autorisation des autorités sanitaires des deux pays. Efficace en ce sens qu'il ne présente aucun effet secondaire potentiel, il s'agit d'un vaccin inactivé développé par une méthode appliquée depuis une cinquantaine d'années (grippe, rage, poliomyélite, coqueluche, etc.). Le Maroc a commandé des quantités de vaccin suffisantes pour 33 millions de personnes, soit 66 millions de doses. Il avait déjà reçu le 22 janvier dernier un premier lot du vaccin suédo-britannique AstraZeneca/Oxford, fabriqué en Inde, qui a été distribué dans toutes les régions.

Selon les autorités sanitaires, la campagne nationale de vaccination ciblera de façon progressive ceux les plus exposés à l'infection, à savoir les personnes âgées de 75 ans et plus, les professionnels de la santé (40 ans et plus), les autorités publiques, les militaires et les enseignants (à partir de 45 ans). Elle bénéficiera, dans une première étape, aux régions qui enregistrent des taux d'infection élevés. Pour ce faire, un lourd dispositif sera mobilisé : 2.880 établissements de soins de santé primaires ont été désignés, ainsi qu'un nombre important de stations vaccinales qui y seront rattachées. Il est aussi prévu que les équipes dans les stations se rendent dans quelque 7.000 points mobiles de vaccination. Le nombre de doses nécessaires est de deux.

Pour le vaccin Sinopharm, l'intervalle minimal entre les deux injections est de 21 jours, tandis que pour le vaccin Astrazeneca, il est de 28 jours. Sur le plan épidémique, le Maroc a signalé jeudi 756 nouveaux cas d'infection, portant ainsi le bilan à 469.139 cas confirmés, a annoncé le ministère de la Santé. Le nombre de décès dus au COVID-19 s'est établi à 8.224 (+17), tandis que celui des guérisons s'est élevé à 447.076 (+895), a-t-il précisé dans son bulletin quotidien. Enfin, 759 des patients sont dans un état sévère ou critique, dont 65 sous intubation. 


Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Tous les commentaires sont modérés. marocafrik.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture !

Le Fil | Tribune